Le RER B a de nouveaux arrêts et plus de trains aux heures de pointe

TRANSPORT Davantage d’arrêts, de trains longs et extension des heures de pointe, la ligne B du RER est réorganisée pour fluidifier le trafic.

Mathilde Desgranges
— 
Usagers sur le quai du RER B (illustration)
Usagers sur le quai du RER B (illustration) — A. Gelebart / 20 Minutes

À partir de ce lundi, plus de trains circulent sur la ligne du RER B ! Les habitués de cette ligne attendent du changement depuis longtemps. Pour les équipes d’Île de France Mobilité, il a fallu attendre la fin des travaux du tiroir d’Orsay, une infrastructure en arrière-gare qui devrait améliorer la circulation sur la ligne.

Pour éviter les trains surchargés et limiter les retards, l’organisation de la circulation des trains a été repensée.

Davantage de trains au sud de la ligne

En gare de Gentilly, Laplace, Arcueil-Cachan et Bagneux, un train arrivera à quai toutes les 3 minutes, soit deux fois plus qu’avant. De même, les gares de La-Croix-de-Berny, Palaiseau et Le Guichet sont davantage desservies. A Massy-Palaiseau, au lieu de 2 à 8 minutes, il ne faut plus attendre que 3 à 5 minutes pour monter dans un train.

Le trafic en soirée, la semaine comme le week-end, augmente également. Désormais, entre Denfert-Rochereau et Saint-Rémy-lès-Chevreuse, le nombre de trains après 21h50 est multiplié par deux.

Extension de l’heure de pointe

L’heure de pointe est prolongée de 30 minutes le matin entre Paris vers le sud de la ligne, et de 30 minutes le soir dans le sens Sud vers Paris. La desserte des trains est donc intensifiée sur ces plages horaires.

Des trains plus longs

Davantage de places dans les trains devraient également permettre de fluidifier le trafic. Les trains longs sont donc maintenus jusqu’à la fin de service le vendredi, le samedi et le dimanche soir.