Eric Raoult ne plaisante pas avec Facebook

— 

« Pour l'immolation d'Eric Raoult. » Pas moins de 117 personnes ont souscrit à ce programme... en rejoignant un groupe sur le site de réseau social Facebook. Le maire (UMP) du Raincy (93) a peu goûté la plaisanterie : « Ce groupe dépasse les bornes de l'acceptable », a-t-il écrit vendredi dans un communiqué demandant le retrait de la page. Qui a disparu le lendemain. En revanche, le « Comité de vigilance contre le gros Raoult raciste notoire » est toujours en ligne sur Facebook, et compte plus de 200 membres (le groupe « Les amis d'Eric Raoult » culmine à 85). « C'est ainsi, il ne suscite pas l'indifférence, commente-t-on dans son entourage. Mais il ne faut pas que cela aille trop loin. » Le député aurait d'abord trouvé le groupe « rigolo », puis se serait inquiété de ses effets sur un déséquilibré : « L'affaire du lycéen l'a fait réfléchir. » Un jeune de 18 ans a en effet posté jeudi soir, sur Internet, un message où il menaçait de faire un carnage dans un lycée du Raincy. Arrêté vendredi, il est poursuivi pour fausse alerte. ■L. M.