Paris

Guêpier aux Mureaux

Aux Musiciens, la tension entre jeunes et policiers couvait depuis lundi dernier. Samedi soir, elle est montée d'un cran : appelés dans ce quartier des Mureaux (Yvelines) pour un incendie de voitures peu après 20 h, des policiers ont été pris à parti...

Aux Musiciens, la tension entre jeunes et policiers couvait depuis lundi dernier. Samedi soir, elle est montée d'un cran : appelés dans ce quartier des Mureaux (Yvelines) pour un incendie de voitures peu après 20 h, des policiers ont été pris à partie par une centaine d'individus, essuyant des jets de pierres et ripostant avec des grenades lacrymogènes. « Alors que la situation semblait avoir retrouvé son calme, vers 21 h 20, un individu a surgi de derrière un talus et a tiré en direction des policiers, les atteignant pour certains par des tirs de petit plomb », explique Christian Loiseau, le directeur départemental de la sécurité publique, qui parle de « guet-apens ». Dix agents ont été légèrement blessés.

Huit personnes ont été interpellées, mais sept ont été relâchées. « Seul un mineur de 14 ans a été placé en garde à vue, laquelle a été prolongée, a confié hier soir à 20 Minutes un commissaire de la direction centrale de la sécurité publique. Il a été interpellé pour jet de projectile, pas en tant qu'auteur des coups de feu. » Le tireur, qui était posté à environ 30 m des forces de l'ordre, n'a pas été arrêté. « En revanche, la Sûreté départementale dispose d'éléments techniques et scientifiques à exploiter. »

Depuis, le calme est revenu aux Musiciens et dans le quartier voisin de la Vigne-Blanche, où les échauffourées s'étaient déplacées. Mais trois syndicats ont exprimé leur inquiétude. « On n'hésite pas à tirer sur des policiers, a commenté Frédéric Lagache, le secrétaire national d'Alliance. Si on ne sanctionne pas plus durement les agresseurs, nous allons à la catastrophe. » L'Unsa a demandé des renforts pour le commissariat des Mureaux et « pour l'ensemble des services du département ». ■