Hermitage Plaza dévoilé dans un contexte morose

— 

Une tour et des inquiétudes. La présentation, hier, au salon immobilier Mipim de Cannes (Alpes-Maritimes), du projet Hermitage-Plaza, n'a pas soulevé l'enthousiasme de tout le monde. Conçu par l'architecte britannique Norman Foster, cet ensemble de tours jumelles de 323 m de haut doit être bâti d'ici à 2014 sur le site des Damiers, à la Défense (Hauts-de-Seine), occupé aujourd'hui par des logements sociaux. Différents groupes politiques locaux ont d'ores et déjà dénoncé « l'oubli » des habitants délogés. Il faut dire qu'aucun logement social de substitution n'est prévu dans un bâtiment mixte qui doit accueillir bureaux et appartements de luxe. Autre ombre au tableau : le contexte économique. Le directeur général de l'établissement public d'aménagement de la Défense, Philippe Chaix, a ainsi indiqué que le plan de renouveau de la Défense allait prendre du retard. « Seuls, aujourd'hui, peuvent être considérés comme certains les programmes dont le chantier a commencé. Les autres projets sont en phase d'étude et les dates de livraison sont rééchelonnées. » ■Alexandre Sulzer