Magnanville : La principale du collège exaspérée par... un coq

COCORICO Un coq vient semer le trouble entre le maire et la principale du collège de Magnanville dans les Yvelines. Le chant de l'animal nuirait à la bonne tenue des cours selon la directrice

M.D.
— 
Un coq. (Illustration)
Un coq. (Illustration) — Caro / Oberhaeuser/SIPA

On n’en est pas encore aux noms d’oiseaux à Magnanville mais le mécontentement couve. La raison de cette exaspération ? L’installation d’un volatile à crête à proximité de son établissement. Selon la directrice Catherine Viseur, ce coq noir de l’espèce des « poules de Mantes » serait une véritable source de distraction pour ses 700 élèves, rapporte Le Parisien. Le gallinacé a été installée au moins de juin par la mairie de cette commune des Yvelines pour préserver cette espèce rare en installant une ferme aux abords du collège.

Dans un courrier adressé au maire (DVG) Michel Lebouc, la principale exige un transfert pour « retrouver le silence ». Elle affirme le chant de l’animal empêche de « maintenir le sérieux nécessaire pour un rappel de la règle, annoncer une sanction ou écouter une situation complexe » et anéantirait « le poids des paroles ». L’élu juge cette démarche « choquante » et « égoïste » et refuse d’entendre parler d’un quelconque déplacement du coq.