Paris : Skatepark géant, nuits agitées… Que va-t-il se passer dans la capitale cet été ?

ETE DECONFINE La mairie a mis le paquet pour offrir aux Parisiens, Parisiennes et aux touristes un été riche en événements culturels, festifs, sportifs et nature.

Marion Douzet

— 

La mairie présente son programme culturel et festif estival (photo d'illustration)
La mairie présente son programme culturel et festif estival (photo d'illustration) — Clément Follain / 20 Minutes
  • À la sortie du confinement, la mairie fait en sorte de proposer de nombreux événements pour tous les goûts.
  • De nombreux lieux vont ouvrir cet été à Paris, dédiés aux festivités nocturnes.
  • Plus de deux cents événements culturels vont avoir lieu, mais le sport ne sera pas en reste avec notamment une projection géante des JO aux Trocadéro. Et pour respirer et profiter de la nature, les bois de Vincennes et de Boulogne seront en partie piétonnisés.

Time to party ! La mairie de Paris a présenté son programme estival : un agenda foisonnant, à la fois culturel, sportif, festif et nature. Avec la récente sortie du confinement, la ville de Paris estime qu’il est de son devoir de proposer ces activités, convaincue qu’elles répondent à une forte demande. « Les Parisiens ont besoin de se retrouver, comme on le voit avec les rassemblements qui ont lieu dans l'espace public de manière non contrôlée », estime Frédéric Hocquard, adjoint à la Maire de Paris en charge du tourisme et de la vie nocturne.

Ambiance JO au Trocadéro

Les Parisiens, Parisiennes et touristes pourront visionner en direct les Jeux olympiques et paralympiques au Trocadéro, du 23 juillet au 8 août et du 2 au 5 septembre. Ils pourront aussi célébrer le retour des athlètes français médaillés de Tokyo, et assister à la passation avec les JO de Paris à l’horizon 2024. Du 16 au 18 août, dans un autre registre, le Trocadéro se transformera en un skatepark géant, pour une compétition internationale où s’affronteront les plus grands performeurs en la matière.

La fête jusqu’au bout de la nuit (maintenant qu’on a le droit)

La mairie a tenu à ouvrir de nouveau lieux aux festivités nocturnes parisiennes, reflets d’une « métropole inclusive ». Toujours dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, ces lieux se veulent diversifiés, comme le Km 25, littéralement underground. Situé sous le périphérique à côté du Jardin 21 dans le 19e arrondissement, cet espace accueillera de nombreux concerts, comme la Station Gare des Mines, à porte d’Aubervilliers dans le 20e arrondissement. Fondé sur une gare à charbon désaffectée, ce lieu est envisagé par la municipalité comme « un laboratoire convivial et festif consacré aux scènes artistiques émergentes ».

L’hyperfestival, de la culture pour tous les goûts tout l’été

La mairie souhaite revigorer ce secteur qui a souffert de la crise du coronavirus en lui offrant de la visibilité. Pour cela, 209 artistes ont remporté l’appel à projets lancé par la municipalité, sur plus de 800 candidatures. Un programme entièrement gratuit pour le public, 80 concerts et 120 représentations de spectacles vivants dans tous les arrondissements de Paris.

Dans le 17e arrondissement, des pique-niques auront lieu au parc Martin-Luther-King, avec des ateliers artistiques et des sets de DJ. L’association Art Azoï investira de son côté l’immeuble Poste Immo dans le 10e arrondissement, pour présenter sur 2.000 m2 les œuvres d’art urbain d’une quarantaine d’artistes, du 1er juillet au 31 août.

Notre dossier Paris

Piétonnisation du bois de Vincennes

C’est l’un des projets menés par Christophe Najdovski, adjoint à la Maire de Paris en charge de la végétalisation de l’espace public. Fraîcheur et retour aux sources avec la piétonnisation de 30 hectares dans les bois de Boulogne et de Vincennes. Afin de redonner de la place à la nature, mais aussi des espaces de sérénité pour la promenade, 12 hectares du bois de Vincennes resteront réservés aux piétons ensuite, autour de l’hippodrome de Vincennes.