Paris : Une infirmière soupçonnée d’avoir fait semblant de vacciner des patients

VACCINATION Cette infirmière, qui travaillait à l’hôpital Saint-Anne à Paris, est soupçonnée d’avoir délivré des certificats vaccinaux à des personnes n’ayant pas reçu le vaccin

C.P.

— 

Une infirmière est soupçonnée d'avoir fait semblant de vacciner des patients
Une infirmière est soupçonnée d'avoir fait semblant de vacciner des patients — Alberto Pezzali/AP/SIPA

Faux vaccin, vrai QR code. Une infirmière, employée d’un établissement de la région parisienne et vacataire au centre de vaccination de l’hôpital Saint-Anne, est soupçonnée d’avoir fait semblant de vacciner certains patients afin qu’ils obtiennent le fameux QR code qui sert de passeport vaccinal, révèle ce mardi France Inter. La direction du Groupement hospitalier universitaire de Paris a indiqué avoir fait un signalement auprès du procureur de la République, de l’ARS et de l’ordre des infirmiers.

C’est le changement de comportement de cette infirmière expérimentée, dans le courant du mois de mai, qui a mis la puce à l’oreille de ses collègues. Du jour au lendemain, elle insiste pour prendre en charge certains patients et demande à être seule avec eux dans le box pour les vacciner. Mercredi, lorsque la situation se reproduit, un chef de service est averti et constate, que ces patients n’ont ni pansement ni trace de désinfectant sur la peau, signe qu’ils n’ont pas été piqués.

Le contrat de cette infirmière a immédiatement été rompu. Reste à savoir, si les faits sont confirmés, les motivations de cette infirmière : touchait-elle de l’argent pour effectuer ses fausses injections ou était-ce par conviction ? L’enquête devra également déterminer le nombre de personnes concernées.