Incendie de Notre-Dame de Paris : Le parvis fermé provisoirement en raison de pollution au plomb

POLLUTION Les dernières mesures réalisées ont fait apparaître des concentrations de poussières de plomb supérieures au niveau habituel parisien, précise la préfecture de police

C.Po. avec AFP

— 

Notre-Dame de Paris
Notre-Dame de Paris — AFP

Une mesure de "précaution".  Le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée il y a deux ans par un incendie, a été fermé provisoirement au public en raison de la concentration trop importante de plomb provoquée par le sinistre, ont indiqué ce mardi, dans un communiqué commun, la préfecture de police et l'agence régionale de santé d'Ile-de-France. « Les résultats de la dernière campagne de mesures ont fait apparaître des concentrations de poussières de plomb supérieures au niveau habituel parisien (…) en certains points du parvis. »

Un arrêté a donc été pris pour interdire la circulation, tant des piétons que des véhicules sur ce parvis, à l'exception d'un périmètre permettant d'accéder à l'hôpital Hôtel-Dieu. Le parvis avait rouvert il y a presque un an jour pour jour après une fermeture d'un an, déjà en raison de la pollution au plomb détectée après l'incendie. 

Le 15 avril 2019, 460 tonnes de plomb issus du toit et de la flèche de la cathédrale partent en fumée. Une partie s'était alors déposé, sous forme de poussières, sur le parvis et dans les rues attenantes. Riverains et associations s'était vivement inquiété de la présence de ce métal lourd toxique, qui peut provoquer des troubles digestifs, une perturbation des reins, des lésions du système nerveux ou des anomalies de la reproduction.