Sans titre 304284

Magali Gruet

— 

Le 16 mars 2008, ils étaient élus pour la première fois. Leur parti respectif croyait en eux, et leur avait assuré des postes de conseillers de Paris en les inscrivant en haut des listes pour les municipales. Car ces jeunes évoluent dans les milieux politiques depuis leur adolescence.

Pierre-Yves Bournazel s'est fait connaître l'année dernière, comme porte-parole de Françoise de Panafieu, lors de la campagne pour la Mairie de Paris, volant la vedette à Jean-François Lamour qui devait également occuper cette fonction. Quelques mois plus tard, il prend la tête de l'UMP du 18e, et rêve désormais de sa propre mairie.

Ian Brossat, le plus jeune président de groupe du Conseil de Paris de l'histoire, offre un nouveau visage au PCF, après plus de dix ans de militantisme dans le parti. Très impliqué dans le milieu associatif, il sort des « coups » au Conseil de Paris et s'impose dans les médias.

Seybah Dagoma, surnommée « la Rama Yade de gauche » au Parti socialiste, était missionnée par Bertrand Delanoë pour reprendre le 1er arrondissement à la droite aux dernières élections municipales. Elle échoue, mais se voit confier un poste d'adjointe chargée de l'économie sociale et solidaire par le maire de Paris, et multiplie désormais les projets. Des trentenaires que l'on retrouvera certainement en haut de l'affiche électorale pour les prochains scrutins. ■