Paris : A la porte Maillot, le projet « Mille Arbres » a du plomb dans l’aile

URBANISME Présenté comme « projet phare » et « spectaculaire » en 2016, ce « village flottant au-dessus du périphérique » est suspendu

R.L.
Le projet "Mille Arbres" dans le 17e arrondissement de Paris, le 3 février 2016
Le projet "Mille Arbres" dans le 17e arrondissement de Paris, le 3 février 2016 — Handout Sou Fujimoto/Manal Rachdi-Oxo
  • « Un village flottant dans une forêt, au-dessus du périphérique parisien. Cette vision pourrait paraître utopique : pourtant, elle prendra bientôt forme », annonçaient les porteurs de « Mille Arbres ».
  • Ce projet faisait partie des lauréats du concours « Réinventer Paris »
  • Il est actuellement suspendu.

Il était présenté comme « spectaculaire ». Le « projet phare » baptisé « Mille Arbres » prévoyait dans le 17e arrondissement la construction d’un « village » et sa forêt sur le périphérique, avec des logements, un hôtel 4 étoiles, une « rue gourmande » et une crèche. Il faisait partie des lauréats de l’appel à projets d’architecture destinés à «Réinventer Paris» en 2016. Les 22 projets retenus représentaient un investissement privé de plus de 1,3 milliards d’euros. Et devaient rapporter 565 millions de recettes à la Ville par le biais de la vente ou de la location à long terme des terrains. On y trouvait d’anciens Bains-Douches dédiés à la colocation étudiante, une « tour de Babel » en bois et ce « village » construit sur le périphérique.

« Un village flottant dans une forêt, au-dessus du périphérique parisien. Cette vision pourrait paraître utopique : pourtant, elle prendra bientôt forme, Porte Maillot, et viendra abolir la frontière de béton et d’asphalte entre Neuilly et Paris. Remplacée par "Mille Arbres", pas un de moins, elle dessinera alors une nouvelle skyline verte pour le Grand Paris, symbole du renouveau de la capitale », annonçaient les porteurs du projet. Mais le projet – qui devrait être livré en 2022 – est pour le moment bel et bien suspendu, révèle Le Monde.

Un lifting sans « Mille Arbres »

Selon les informations du quotidien, la construction n’a pas débuté. Le permis de construire a été attaqué par l’aéroport de Beauvais qui est en lien avec la gare routière de la Porte Maillot et des travaux auraient obligé un transfert de cet endroit. Le projet a également été dans le viseur d’une alliance écologiste. « Je suis sidéré que des élus de la majorité parisienne attaquent en justice un projet phare de la ville », a déploré auprès du Monde, Philippe Journo, patron de la Compagnie de Phalsbourg, à l’origine du projet. Si jamais celui-ci reprend, « on le finira peut-être en 2029, ou 2030 », ajoute-t-il.

D’une surface de 60.000 mètres carrés, le projet avait été imaginé par deux architectes, le Japonais Sou Fujimoto et le Français Manal Rachdi. Mais le lifting de la porte Maillot est lui toujours dans les tuyaux. En août 2016, 150 arbres ont d’abord été abattus sur ce fameux carrefour situé entre le Palais des congrès et le square Parodi. Le but : préparer le chantier de la future gare Eole qui doit voit le jour dans le prolongement du RER E.

Le projet de réaménagement complet de la place a également commencé à s’amorcer. A l’automne, une consultation a été ouverte au sujet de la rénovation de la porte Maillot. Le projet a pour ambition de transformer le giratoire en nouvelle place du Grand Paris. « C’est un énorme rond-point qui va devenir une vraie place de vie avec des espaces verts », expliquait à 20 Minutes, Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo et en charge de l’urbanisme. Une métamorphose complète qui se passera des « Mille Arbres ».