Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
MOBILITEA Pantin, les « carrefours à la hollandaise » se développent

Seine-Saint-Denis : A Pantin, les « carrefours à la hollandaise » se développent pour les cyclistes

MOBILITE
Deux carrefours « à la hollandaise » ont été mis en place à Pantin (Seine-Saint-Denis). Une première
Le nouveau carrefour près du métro Hoche, à Panti (Seine-Saint-Denis)
Le nouveau carrefour près du métro Hoche, à Panti (Seine-Saint-Denis) - Conseil départemental de Seine-Saint-Denis / Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
Romain Lescurieux

R.L.

Depuis la crise sanitaire, les coronapistes se développent à Paris et en Ile-de-France. Dans la capitale, les 50 kilomètres de coronapistes promis par la maire de Paris, Anne Hidalgo, sont désormais pérennisés. « 60 kilomètres de pistes ont été réalisés. Il en manque encore quelques-unes, on devrait arriver à 65 kilomètres », indique-t-on à la mairie de Paris.

L’Ile-de-France n’est pas en reste et à l’instar du « coronagiratoire » de la place de Catalogne (14e arrondissement), Pantin (Seine-Saint-Denis) accueille désormais des « carrefours à la hollandaise ».

« Une nouveauté pour le département »

« Conçus dans le cadre de la semi-pérennisation d’une « coronapiste », sur un axe particulièrement fréquenté par les vélos depuis le début de la crise (RD933), ces deux carrefours représentent une nouveauté pour le département de la Seine-Saint-Denis », indique le Conseil départemental.

« Avant ici, c’était une no-go zone pour le vélo, c’était impossible d’imaginer faire du vélo sur l’ex-RN3. On obtient enfin un rééquilibrage de l’espace public pour les cyclistes », affirme auprès de France Bleu Paris, Louis Belenfant, directeur du collectif Vélo Ile-de-France. Cet aménagement permet en effet davantage de sécurité.

Le conseil départemental ne compte pas s’arrêter là et souhaite pérenniser et développer davantage ces prochains mois, les aménagements pour les cyclistes.

Sujets liés