Neige en Ile-de-France : Jusqu’à 300 km de bouchons ce mercredi matin mais pas de situation anormale

BOUCHONS Plusieurs centaines de poids lourds ont été stationnés préventivement dans les Yvelines, pour éviter certaines difficultés

20 Minutes avec AFP

— 

Lors d'un précédent épisode neigeux, ici dans l'Est de la France. (archives)
Lors d'un précédent épisode neigeux, ici dans l'Est de la France. (archives) — SEBASTIEN BOZON / AFP

Près de 300 km de bouchons ont été enregistrés ce mercredi matin sur les autoroutes et les routes nationales d’Ile-de-France, une situation « quasi normale » malgré l’épisode neigeux dans la région, a indiqué la direction des routes d’Ile-de-France. Dans les Yvelines, près de 800 poids lourds sont actuellement stockés, dont 600 à Saint-Arnoult, pour prévenir des éventuelles difficultés de circulation. Un accident impliquant un poids lourd semi-remorque de 40 tonnes sur la N12 (Yvelines) est « actuellement en cours de traitement » mais une voie de circulation reste ouverte sur cet axe, selon la Dirif.

« Le réseau est circulable mais nous demandons une très grande attention aux automobilistes notamment sur les bretelles et les voies rapides car les températures vont encore chuter », a indiqué Alain Monteil. Dans les Yvelines, la température pourra descendre à -5° mercredi et -10° dans la nuit de mercredi à jeudi, selon la préfecture. La N118, l’un des principaux points noirs en Ile-de-France lors des intempéries, reste fermée mercredi matin à tous les usagers « le temps de déneiger la route », a ajouté la préfecture.

Un accueil minimum dans les écoles pour élèves sans autre choix

Lors d’un précédent épisode neigeux en février 2018, 950 véhicules, soit près de 2.000 personnes, avaient été bloqués par la neige la nuit sur cet axe routier aux pentes marquées, qui relie les Ulis (Essonne) au sud-ouest de Paris. Dans les autres départements d’Ile-de-France, aucune difficulté n’est à enregistrer pour le moment sur les principaux axes routiers.

Côté transports en commun, une centaine de lignes de bus ont été annulées. A 7h15, aucun bus Transdev ne circulait en Essonne. Les transports scolaires sont, quant à eux, suspendus dans les départements de l’Essonne, du Val-d’Oise, des Yvelines et de Seine-et-Marne. Les cours en distanciel sont donc « privilégiés » dans ces départements mais un accueil minimum sera assuré dans chaque établissement pour les élèves qui n’auraient pas de solution, selon le rectorat de Versailles. Des cumuls de 2 à 7 cm de neige, voire localement jusqu’à 10 cm, étaient attendus sur le bassin parisien dans la nuit de mardi à mercredi.