Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
BUDGETQuels sont les contours du nouveau budget participatif à Paris ?

Paris : Quels sont les contours du nouveau budget participatif ?

BUDGET
Le Conseil de Paris a adopté ce mercredi de nouvelles règles pour son budget participatif. La mairie veut « moins de quantitatif et plus de qualitatif »
40.745 Parisiens avaient voté à l'automne pour la première édition du budget participatif
40.745 Parisiens avaient voté à l'automne pour la première édition du budget participatif - Franck LODI/SIPA
Romain Lescurieux

R.L.

L'essentiel

  • Désormais thématisé, le budget participatif de 2021 s’articule autour de « Imaginer le Paris de demain ».
  • Alors que certains élus émettaient des critiques, l’exécutif a promis « moins de quantitatif et plus de qualitatif ».
  • « Le budget a su s’adapter et répondre à l’envie d’agir des citoyens. Il répond à l’envie des Parisiens de se sentir utiles », explique Anouch Toranian, adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la participation citoyenne.

Il essuyait quelques doutes et des critiques avant même que son avenir en soit débattu. Le budget participatif était sur le gril lors du premier Conseil de Paris de l’année 2021 qui s’est ouvert ce mardi. « Avec cette reprise en main de l’exécutif, c’est la mort annoncée du budget participatif », déplorait quelques jours avant, Maud Gatel, élue MoDem. Du côté du groupe d’opposition Changer Paris, les élus pointaient également de « nombreuses failles », notamment de transparence.

Ce mercredi, chacun a pu s’exprimer et la mairie de Paris a finalement adopté de nouvelles règles pour son budget participatif, présenté lors de son lancement dans la capitale en 2014, comme une « innovation démocratique majeure », un moyen de « donner les clefs du budget aux Parisiens ».

Jusqu’à 2 millions d’euros par projet

Cette nouvelle mouture prévoit une importante diminution du nombre de projets retenus – 59 par an contre 200 en moyenne auparavant – pour faire « moins de quantitatif et plus de qualitatif » et remettre « le curseur à l’échelle du quartier », note-t-on au sein de l’exécutif. Sur ces 59 projets, 57 concerneront l’arrondissement et deux à l’échelle parisienne. Par ailleurs, l’enveloppe pourra aller jusqu’à 2 millions d’euros par projet contre 440.000 en moyenne précédemment.

« Nous avons entendu les nouvelles attentes des Parisiens et les évolutions répondent à plusieurs objectifs » pour mieux les associer à « chaque étape de cet outil démocratique », a souligné Anouch Toranian, adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la participation citoyenne. Et de préciser : « Le budget a su s’adapter et répondre à l’envie d’agir des citoyens. Il répond à l’envie des Parisiens de se sentir utiles. »

Virage notable, en revanche, pour ce budget participatif, nouvelle génération, c’est le respect d’une thématique spécifique. Celle de 2021 a été choisie par la mairie – « Imaginer le Paris de demain » – mais les suivantes seront décidées par les Parisiens eux-mêmes. A noter que l’aménagement public ne fera plus partie des domaines concernés.

Des réalisations et des limites

Sous la précédente mandature, 1.300 réalisations issues du budget participatif avaient vu le jour, notait la ville à l’occasion du dernier budget participatif. Mais un bilan en demi-teinte avait été dressé. « Le budget participatif de Paris a lancé une dynamique et a bousculé la structure de la ville mais il ne représente finalement qu’une partie encore trop faible du budget total », expliquait auprès de 20 Minutes, Gilles Pradeau, doctorant à l’université de Westminster travaillant sur une comparaison de la France et le Brésil au sujet des budgets participatifs. Prenant l’exemple de Porto Alegre – une des premières villes à avoir lancé cette initiative – où les habitants votent notamment pour leurs crèches et centres de santé, le chercheur estime que les Parisiens sont invités eux à s’engager davantage sur « du récréatif » tout en ayant au fil des étapes « aucun contrôle sur leur idée ».


Notre dossier sur Paris

Durant la campagne électorale, l’idée de faire évoluer le budget participatif en système de référendum local commençait à faire son chemin, mais n’a pas abouti. Avec cette nouvelle mouture, les Parisiennes et Parisiens auront en revanche la possibilité de dire s’ils s’opposent à un projet proposé.

Sujets liés