Les friches du nord de Paris, une mine de projets

© 20 minutes

— 

Paris Nord-Est est aujourd’hui le plus grand projet d’aménagement de la capitale. Deux cents hectares de friches, d’entrepôts, coincés le long du périphérique, entre la porte de la Chapelle (18e) et la porte de la Villette (19e), seront réaménagés ces prochaines années. « La surface est plus importante encore que la ZAC Paris-rive gauche », rappelle Roger Madec, le maire du 19e. L’avenir de Paris passe désormais par le nord. Une belle revanche pour ces quartiers jusqu’ici oubliés. Un futur qui se dessine dès aujourd’hui, à l’occasion de la première réunion publique de présentation des projets *. Logements, pôles d’activité (un hôtel Sheraton à la porte d’Aubervilliers), de loisirs (un complexe de cinémas vers le quartier Claude-Bernard)... « Il faut faire prendre conscience aux habitants de ce secteur qu’ils sont des Parisiens à part entière », martèle Daniel Vaillant, le maire du 18e. « Il faut relier ces quartiers avec le reste de Paris », annonce de son côté Roger Madec. Un maillage qui passe par l’arrivée d’Eole à la gare Evangile, que l’obtention des Jeux olympiques pourrait accélérer. « Mais l’avenir de ce secteur ne doit pas être dépendant des JO », prévient Daniel Vaillant. Il espère bien imposer coûte que coûte son projet de « Marché des cinq continents » à la gare des Mines. « Aujourd’hui on est obligé d’aller aux quatre coins de Paris quand on cherche des produits exotiques. Cela entraîne un commerce sauvage, qu’un marché central résorberait. » Mickaël Bosredon * Ce soir à 18 h 30, école polyvalente, 53, rue Emile-Bollaert (19e).