Paris : Les Grands Caractères, la première librairie pour personnes malvoyantes, ouvre ses portes

MIEUX VIVRE LA VILLE Située dans le 5e arrondissement, à deux pas du Panthéon, cette nouvelle librairie propose des ouvrages adaptés pour les amoureux des livres qui ont des problèmes de vue

20 Minutes avec AFP

— 

La librairie des Grands Caractères (5e arrondissement)
La librairie des Grands Caractères (5e arrondissement) — ALAIN JOCARD / AFP

Une première. Les éditions Voir de près et A vue d’œil inaugurent ce mercredi à Paris la librairie des Grands Caractères, première librairie en France exclusivement dédiée aux livres en grands caractères à destination des personnes malvoyantes.

Située dans le 5e arrondissement, à deux pas du Panthéon, au 6, rue Laplace, elle propose des ouvrages adaptés pour les amoureux des livres qui ont des problèmes de vue, des troubles d’apprentissage ou des difficultés cognitives. « J’ai appris récemment que le livre en gros caractères aidait certaines personnes qui ont fait un AVC, et qui sont en rééducation », indique Agnès Binsztok, la directrice éditoriale. Soit des millions de lecteurs potentiellement.

« Un confort optimum »

Les mises en page de ces livres sont spécialement adaptées avec des polices de caractères sobres en corps 16 ou 20, un interlignage important, un contraste bien défini, un papier opaque. « Ces livres, qui sont plus volumineux que ceux d’origine mais restent légers et maniables grâce à une fabrication soignée, offrent un confort optimum aux personnes qui ont des difficultés pour lire », annoncent les porteurs du projet.

Seules les éditions Voir de près et A vue d’œil seront présentes dans un premier temps. « Si nos concurrents veulent nous rejoindre, on sera ravi de les accueillir. A condition que dans leur catalogue la qualité soit au rendez-vous », prévient Agnès Binsztok.

Parce qu’ils comptent plus de pages, et que l’impression coûte davantage, ces ouvrages sont plus chers. L’un des succès de ces dernières années par exemple, Le Lambeau de Philippe Lançon de Philippe Lançon se vend à 21 euros chez Gallimard, et 8,60 euros en poche chez Folio. Chez Voir de près, il grimpe à 44 euros, pour deux tomes et 850 pages au total. « Quand j’ai obtenu les droits, Gallimard a accepté qu’on ne fasse que 400 exemplaires. Le succès a été là, on en a réimprimé 50. Cela reste de petits chiffres, mais c’était un récit tellement important qu’il le fallait », concède Agnès Binsztok.