Paris : Verger, nouveau stade, transformation des Champs-Elysées… Hidalgo annonce un « nouveau chapitre » pour 2021

POLITIQUE Dans ses vœux, Anne Hidalgo a annoncé ce mercredi un « chapitre nouveau » et un « changement profond de modèle » à Paris en 2021.

20 Minutes avec AFP

— 

Anne Hidalgo, fin octobre.
Anne Hidalgo, fin octobre. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

« La tentation sera grande de vouloir refaire à l’identique, alors que notre avenir passe par la transformation profonde de notre modèle », a indiqué lors de ces traditionnels vœux, la maire de Paris, Anne Hidalgo, de plus en plus citée comme candidate à l’élection présidentielle de 2022, notamment depuis l’annonce du déploiement prochain par ses proches de la plateforme « Idées en commun ». 

A l’occasion d’une cérémonie sobre et virtuelle, coronavirus oblige, la maire s’est attachée dans un premier temps à « ne pas oublier » : « celles et ceux qui ont été emportés par la maladie », « l’engagement de nos soignants et des personnels de santé » ou encore « toutes celles et tous ceux qui ont permis à la vie de continuer ». « Non je n’oublierai pas cette année 2020, mais comme vous, comme l’ensemble des Parisiennes et des Parisiens, je veux ouvrir un chapitre nouveau », a-t-elle insisté.

« Un Paris plus solidaire, un Paris plus juste »

« C’est le choix que notre équipe municipale fait, celui d’un Paris plus solidaire et mieux préparé aux chocs de demain, un Paris plus juste, qui prend soin de son environnement et préserve la santé de ses habitants ». Largement réélue en juin pour un deuxième mandat à la tête de la capitale, la maire de Paris a égrené les grandes mesures contenues dans son programme de campagne.

Promettant « plus de nature partout », elle est revenue entre autres sur « le plus grand verger de Paris » à venir, les pistes cyclables appelées à être pérennisées et la piétonnisation du centre de Paris.

Parmi les chantiers prévus, elle a cité l’ouverture d’un stade éphémère au Trocadéro « dès l’été », si les conditions sanitaires le permettent, la transformation des Champs-Elysées avec une nouvelle place de la Concorde avant les JO de 2024 ou encore les travaux de la tour Montparnasse, dont le début est programmé cette année.

« Pas de place pour l’hésitation »

Sur le plan de l’épidémie, Anne Hidalgo, qui n’a pas mâché ses mots contre la stratégie de l’exécutif ces derniers jours, a appelé une nouvelle fois l’Etat à être « à la hauteur de ses engagements » en matière de plan de relance.

Elle a estimé qu’il n’y avait « pas de place pour l’hésitation » concernant la vaccination, assurant que Paris serait « pleinement mobilisé pour qu’elle se déploie le plus vite possible ».