Pourquoi la région Ile-de-France «saute» sur les forêts et espaces verts à acheter

NATURE Le Bois Saint-Martin situé sur les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne ouvre progressivement au public depuis le 19 décembre 2020. Un nouveau poumon vert francilien de 280 hectares qui en appellent d’autres

R.L.

— 

Le Bois Saint Martin, un espace vert de 280 hectares.
Le Bois Saint Martin, un espace vert de 280 hectares. — Hugues-Marie Duclos - Région Ile-de-France
  • L’ouverture du Bois Saint-Martin se fait progressivement depuis fin décembre pour préserver la biodiversité du site. Cela faisait presque 40 ans que les collectivités voulaient l’acquérir.
  • Cette forêt « va améliorer la qualité de vie des habitants », estime la maire de Noisy-le-Grand, Brigitte Marsigny. Jusqu’à présent, le secteur était « considéré comme carencé en espaces verts ».
  • La région Ile-de-France vise 1.000 hectares de nouveaux espaces verts d’ici à 2025 et 1.500 hectares en 2030.

Deux cent quatre-vingts hectares inscrits dans le temps. « Dans dix ans, ce sera certainement la plus belle chose qu’on aura laissée dans la région Ile-de-France ». Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président de la région, ne cache pas son émotion. Le Bois Saint-Martin avec ses 280 hectares, situé sur les départements de Seine-Saint-Denis à Noisy-le-Grand et du  Val-de-Marne à Villiers-sur-Marne et Le Plessis-Trévise, a ouvert au public fin décembre.

L’ouverture du bois est progressive afin de concilier au maximum accueil et préservation de la biodiversité du site. Fin 2020, des visites guidées gratuites étaient menées par des associations locales permettant une découverte en avant-première du Bois Saint-Martin. Les élèves des établissements scolaires du secteur pourront notamment en profiter ces prochains mois, par petits groupes. Puis au printemps 2021, les visites libres seront possibles et des aménagements seront installés permettant de ne pas déranger la faune et la flore. . « Ce rêve de verdure et de bois est devenu réalité. Dans un secteur considéré comme carencé en espaces verts, l’ouverture au public du Bois Saint-Martin va améliorer la qualité de vie des habitants », note Brigitte Marsigny, maire de Noisy-le-Grand. Un espace vert qui aura mis du temps à être ouvert au public.

Un chèque de 12 millions d’euros pour la région

« Cela fait des années que ça dure. Presque 40 ans. Les collectivités voulaient l’acquérir depuis une dizaine d’années mais c’était une propriété privée », explique Jean-Philippe Dugoin-Clément. Finalement un accord a été trouvé avec les dizaines de propriétaires du site et la vente a été conclue en cette année 2020. Officiellement, l’espace a été acquis par l’Agence des espaces verts (AEV) pour le compte de la région Ile-de-France pour les parties boisées, et par la ville de Noisy-le-Grand pour les parties bâties attenantes.

Le coût de l’opération s’élève à 12 millions d’euros pour la région. Mais le jeu en vaut la chandelle. « Autant d’hectares d’espaces verts dans un secteur dense ça a du sens. D’autant que les dizaines de milliers de gens qui vivent à côté n’y avaient jusqu’ici pas accès », précise Jean-Philippe Dugoin-Clément. Et pour cause, la région et les collectivités sont désormais à l’affût de la moindre opportunité d’espaces verts.

Offrir 1.500 hectares verts aux Franciliens en 2030

En octobre dernier, les Essonniens et les Essonniennes ont pu commencer à profiter de la toute nouvelle forêt départementale de la Barre, située sur les territoires d’Etréchy, d’Auvers-Saint-Georges et de Morigny-Champigny, à 45 km au sud de Paris. Pendant tout l’été et jusqu’en septembre, le département a mené des travaux d’aménagement de ce massif boisé de 35 hectares, légué par un propriétaire privé essonnien « sous réserve de protection et d’ouverture au public ». De son côté, la région guette. « S’il y a de nouvelles opportunités, on sautera dessus et on accompagnera les collectivités. »

Valérie Pécresse lors de l'inauguration
Valérie Pécresse lors de l'inauguration - Hugues-Marie Duclos - Région Ile-de-France

Achats d’espaces verts, réhabilitation, créations de parcs… Cette acquisition du Bois Saint-Martin s’inscrit pleinement dans les objectifs du Plan vert de la région Ile-de-France qui aura permis d’offrir aux Franciliens 500 nouveaux hectares d’espaces verts et boisés. Et le plan vise 1.000 hectares d’ici à 2025 et 1.500 hectares en 2030. « Avec l’acquisition Bois Saint-Martin et ses 280 hectares, la région dépasse l’objectif fixé des 500 hectares d’espaces verts créés pour les Franciliens », s’est félicitée Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France lors de l’inauguration.