Quels sont les grands chantiers et rendez-vous de 2021 à Paris et en Ile-de-France?

SOCIETE « 20 Minutes » dresse le portrait de l’année 2021 à Paris et en Ile-de-France

R.L.
— 
De travaux à Paris (image d'illustration).
De travaux à Paris (image d'illustration). — JOEL SAGET / AFP
  • Quels vont être les grandes échéances de l’année à Paris et en Ile-de-France ? 20 Minutes fait le point.
  • La date a été reportée de quelques mois mais les élections régionales et départementales sont le grand rendez-vous politique de l’année 2021.
  • Beaucoup de travaux se poursuivent dans les transports et du côté de Notre-Dame de Paris où l’arrêté de péril n’est toujours pas levé.

Désormais, on sait qu’un virus peut tout faire basculer. Après cette année 2020, marquée par la crise sanitaire et deux  confinements, place donc avec une certaine dose d’incertitude à 2021. Si le monde de la culture et de la restauration reste dans l’inconnu quasi total, certains rendez-vous et chantiers doivent toute de même avoir lieu cette année. Politique, transports, travaux… Quels vont être les grandes échéances de l’année à Paris et en Ile-de-France ? 20 Minutes fait le point.

Politique

Ce sont les derniers scrutins avant l’élection présidentielle : Les régionales et les départementales. Mais attention, la date a été modifiée. La date de convocation des électeurs sera fixée par décret, au plus tard six semaines avant le scrutin : le choix devrait s’arrêter entre les 13 et 20 juin ou les 20 et 27 juin. « Texte attendu et conséquence directe de la crise sanitaire et du rapport qui a été remis par Jean-Louis Debré, le ministre de l’Intérieur a présenté un projet de loi décalant au mois de juin les élections régionales et départementales », a précisé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Le texte sera examiné, en première lecture au Sénat, la semaine du 25 janvier. En Ile-de-France, la bataille des régionales a déjà commencé. La présidente sortante, Valérie Pécresse ne s’est pas encore officiellement déclarée, mais devrait être candidate à sa succession (sauf énorme surprise). Julien Bayou (EELV) et Audrey Pulvar pour le compte du Parti socialiste (Ile-de-France en commun) avancent leurs pions. Du côté de LREM, Jean-Michel Blanquer se positionne, lui, avec prudence. Enfin, l’année sera marquée par le déploiement de la police municipale dans la capitale. Objectif : 5.000 policiers d’ici 2024, formés dans une école parisienne.

Transports, stationnement et circulation

Après l’inauguration en grande pompe de l’arrivée de la ligne 14 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), une station manque encore à l’appel. En janvier 2021, la station Porte de Clichy, desservant le nouveau tribunal, ouvrira aux voyageurs. D’autres travaux vont également se poursuivre cette année sur la 14, pour de nouveaux prolongements tant au nord, jusqu’à Saint-Denis Pleyel (Seine-Saint-Denis), qu’au sud, jusqu’à l’aéroport d’Orly (Essonne), juste à temps pour les Jeux olympiques en 2024. Les travaux sur les lignes 15 et 16 vont également continuer. Tout comme le projet Eole. Sa mise en service est prévue, fin 2022, jusqu’à Nanterre, puis fin 2024, jusqu’à Mantes-la-Jolie.

Du côté, de la circulation, le stationnement pourrait devenir payant pour les deux-roues dans la capitale. Le sujet devrait être en discussion à la mairie de Paris au cours de l’année 2021.

Travaux et urbanisme

Des travaux doivent débuter en janvier et jusqu’au mois de juillet au niveau du pont Neuf. Des travaux de restauration des murs de soutènement et des garde-corps de la place du pont Neuf sont prévus. Plusieurs travaux concernent également des musées. Le chantier de restauration de l’emblématique escalator du Centre Pompidou, « la chenille » est censé s’achever au premier semestre 2021Après plusieurs années de chantiers, le musée Carnavalet doit, lui, rouvrir ses portes si la crise sanitaire le permet également. Enfin, Notre-Dame de Paris continue son chantier titanesque. L’arrêté de péril ne devrait être levé par le préfet seulement aux alentours de la mi-2021. « Elle est sous surveillance et nous sommes optimistes mais nous devons rester prudents », indiquait-on au sein de l’Etablissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, au printemps dernier.