Coronavirus à Paris : La Ville remercie « les Parisiens et les Parisiennes de leur exemplarité » dans une vidéo

FLUCTUAT NEC MERGITUR La vidéo intitulée « On peut dire ce qu’on veut des Parisiens… mais on peut surtout leur dire bravo » a été mise en ligne ce mardi matin par la ville de Paris

R.L.
— 
Noam Cartozo depuis sa fenêtre
Noam Cartozo depuis sa fenêtre — N.C

Irrespectueux, déserteurs, égoïstes, indisciplinés, bruyants, vecteurs de maladies… Durant cette année 2020, marquée par la crise sanitaire et deux confinements, les Parisiennes et les Parisiens en ont pris pour leur grade. Si le Covid-19 a été l’ennemi public numéro 1 de l’année, les Parisiennes et les Parisiens sont souvent arrivés en deuxième position.

Chaque écart a été pointé du doigt durant cette période. Ils dansent sur Dalida dans la rue en plein confinement, ils ne respectent pas les consignes, ils s’entassent sur le canal Saint-Martin, ils font des fêtes clandestines​. Ils ont également été victimes de clichés les faisant passer pour une horde de barbares qui ruineraient les paysages et les plages (de l’Ile de Ré au Cap Ferret) par leur simple présence.



« Je veux les défendre et aussi dire "ça suffit le bashing contre les Parisiens". Ils ont été très raisonnables, les conditions de vie à Paris ne sont pas faciles pour beaucoup de familles, on est très nombreux sur un petit espace », avait volé à leur secours la maire de Paris​, Anne Hidalgo en mai dernier. Alors en cette fin d’année, la mairie de Paris a décidé de leur rendre hommage. A celles et ceux qui ont tenu Paris, qui ont travaillé, qui ont aidé, qui ont applaudi.



« On peut dire ce qu’on veut des Parisiens… »

La vidéo intitulée On peut dire ce qu’on veut des Parisiens… mais on peut surtout leur dire bravo a été mise en ligne ce mardi matin. « La Ville de Paris a réalisé une vidéo de remerciement pour montrer l’exemplarité des Parisiennes et des Parisiens qui ont su s’adapter et s’entraider pendant ces mois de crise sanitaire. Les Parisiennes et les Parisiens font vivre Paris malgré la crise et continuent à l’occasion des fêtes de fins d’année à montrer le meilleur de la Ville », indique l’Hôtel de ville.

On y voit des agents d’entretien, du personnel soignant, des (télé)travailleurs. Et aussi celles et ceux qui ont fait vivre un quartier, des appartements, des balcons parisiens. A l’image de Noam Cartozo, dans le 11e arrondissement. Dès le premier soir du confinement pour « créer du lien » avec ses voisins, il a décidé après les applaudissements de 20 heures, de mettre la musique I Will Survive. Mais se rendant compte dès le deuxième soir qu’il « danse seul », il se lance dans des quiz et pose des questions à ses voisins. Le succès est immédiat, le concept Questions pour un balcon voit le jour.

« L’année 2020 s’achève et c’est tant mieux ! », précise la mairie qui a donc décidé rendre hommage à toutes les Parisiennes et les Parisiens. Même si désormais, ils seraient tous partis vivre à Marseille.