Paris : Sans vente « physique » de calendriers, les dons aux pompiers sont en chute libre

DON La vente des calendriers permet de financer les œuvres sociales de la brigade des sapeurs pompiers de Paris

C.Po.

— 

Le calendrier 2021 des sapeurs pompiers de Paris.
Le calendrier 2021 des sapeurs pompiers de Paris. — ADOSSPP

La photo d’un pompier tout sourire en couverture du calendrier 2021 de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) contraste avec les inquiétudes liées à la dématérialisation de la traditionnelle « campagne des calendriers ». Confinement oblige, cette année, les soldats du feu n’ont pas pu descendre dans la rue à la rencontre des Franciliens pour récolter des dons en faveur de l’association des œuvres sociales de la brigade qui vient en aide aux pompiers blessés ou malades et accompagne 80 orphelins de la BSPP.

L’opération se tient donc cette année presque entièrement sur Internet* : depuis le début du mois de novembre et jusqu’à la fin décembre, en échange d’un don de 15 euros minimum déductible des impôts de 66 %, le calendrier est envoyé par la Poste. Malgré ces adaptations et l’allongement de la campagne, l’association constate un recul spectaculaire des dons cette année. « Après un mois de campagne dans des conditions dues au contexte sanitaire actuel, nous n’avons malheureusement reçu que 10 % des dons que nous récoltons habituellement en quinze jours », s’inquiète Claire Bracconi, la responsable communication de l’association.

Chaque année, l’intégralité des sommes récoltées est reversée à l’association, un rendez-vous qui permet de financer près de 60 % de son budget. « La générosité de nos concitoyens est indispensable pour poursuivre nos missions de soutien et maintenir nos actions », insiste Claire Bracconi qui précise que l’association tire l’intégralité de ses revenus dans les dons.

* Pour faire un don :  Œuvre sociale des pompiers de Paris