Producteur tabassé à Paris : Un quatrième policier suspendu

ENQUETE L'IGPN a été saisie du dossier, trois policiers ont déjà été suspendus

20 Minutes avec AFP

— 

Un policier. (Illustration)
Un policier. (Illustration) — Caroline Girardon

Un quatrième policier a été suspendu ce jeudi après le passage à tabac du producteur de musique Michel Zecler à Paris, selon une source proche du dossier.

Ce policier, arrivé en renfort, est accusé d’avoir lancé une grenade lacrymogène dans le studio de musique où a eu lieu la violente interpellation, documentée par une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux. Les trois policiers ayant procédé à l’interpellation ont eux aussi été suspendus de leurs fonctions par le directeur général de la police nationale, Frédéric Veaux.

Emmanuel Macron suit la situation de près

Invité du 20 Heures de France 2, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu’il allait demander leur révocation, « dès que les faits seront établis par la justice ». Il les a accusés d’avoir « sali l’uniforme de la République ».

Le ministre a été reçu par le président de la République jeudi après midi, selon une source gouvernementale. Interrogé, l’Elysée a seulement indiqué que le président suit la situation de près. Plusieurs proches d’Emmanuel Macron ont exprimé sur Twitter leur indignation après le passage à tabac du producteur.

Dans une rare déclaration publique, le procureur de Paris Rémy Heitz a souhaité que l’IGPN, saisie du dossier, enquête « le plus rapidement possible ».