Une première « Maison régionale des Femmes » ouverte à Paris

SOCIETE La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse inaugure ce vendredi la première « Maison régionale des Femmes » à Paris, dans le 17e arrondissement.

R.L.

— 

Une femme sans-abri à Paris. (Illustration)
Une femme sans-abri à Paris. (Illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

Un dispositif qui s’étend. Après avoir mis en place deux premières maisons dédiées à l’accueil des sans-abri du métro parisien à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) et à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) et un centre temporaire dans les anciens locaux de la région à Paris (7e arrondissement), la région Ile-de-France inaugure ce vendredi cette première « Maison régionale des Femmes » située dans le 17e arrondissement de Paris. Cette structure sera dédiée aux femmes et en particulier à celles vivant dans les couloirs du métro, annonce la collectivité.

Cette maison est composée de 55 chambres et peut accueillir une centaine de femmes qui vivent dans la rue et notamment ans le métro, des jeunes filles sortant de l’ASE (aide sociale à l’enfance) « qui se retrouvent sans domicile le jour de leur majorité et qui ont pour projet la poursuite d’étude ou d’entrer en formation mais aussi des femmes sorties de maternité », développe la région Ile-de-France.

En 2019, Valérie Pécresse, avait annoncé à 20 Minutes sa volonté d’ouvrir des « maisons solidaires » pour accueillir « les SDF du métro ». « Je souhaite créer des maisons solidaires à taille humaine qui soient des lieux d’accueil à Paris pour des longs séjours, de jour et de nuit, pour des personnes en situation de grande exclusion, avec des réponses adaptées. Nous voulons "réparer les vivants" », expliquait-elle.