Paris : Commerces fermés et rues vides… Les Champs-Elysées s’illuminent pour « l’espoir »

SOCIETE Le coup d’envoi des illuminations des Champs-Élysées a été donné ce dimanche soir par le président du Comité Champs-Élysées, Jean-Noël Reinhardt, la maire de Paris, Anne Hidalgo et la chanteuse Louane

R.L.
— 
Le lancement des illuminations 2020 des Champs-Elysées ce dimanche soir.
Le lancement des illuminations 2020 des Champs-Elysées ce dimanche soir. — @panoramic
  • Le lancement de la cérémonie, qui a réuni l’an dernier 70.000 personnes sur les Champs-Elysées, était digital pour cette édition 2020.
  • « La pandémie a transformé nos vies. On est enfermés chez nous, il n’y a plus d’activité économique, on ne peut plus aller au cinéma. On ne peut plus rien. Est-ce qu’en plus il fallait éteindre les Champs-Elysées ? Non », explique Jean-Noël Reinhardt.
  • Ces illuminations habilleront désormais la plus belle avenue du monde, tous les jours de 17 heures à 2 heures du matin et toute la nuit les 24 et 31 décembre 2020.

« On a décidé de maintenir ces illuminations car cela fait quarante ans qu’elles existent. Il était hors de question d’y renoncer en raison de la pandémie ». Le président du Comité Champs-Élysées, Jean-Noël Reinhardt, ne voulait pas se passer de son événement. Ce dimanche soir, les traditionnelles illuminations des Champs-Elysées ont donc débuté et se tiendront jusqu’au 6 janvier 2021. Mais face au contexte sanitaire, les organisateurs se sont adaptés.

Rues vides, commerces fermés, touristes absents, Parisiennes et Parisiens confinés… Le lancement de la cérémonie, qui a réuni l’an dernier 70.000 personnes sur la plus belle avenue du monde, était pour cette édition 2020, digital. 15.000 personnes s’étaient inscrites sur le site pour donner ce coup d’envoi « inédit », associant « les Parisiens et les visiteurs, à la fête », note le comité.

« C’est un signal d’optimisme et d’espoir »

« La pandémie a transformé nos vies. On est enfermés chez nous, il n’y a plus d’activité économique, on ne peut plus aller au cinéma. On ne peut plus rien faire. Est-ce qu’en plus il fallait éteindre les Champs-Elysées ? Non », reprend Jean-Noël Reinhardt. « C’est un signal d’optimisme et d’espoir », conclut-il. La maire de Paris, Anne Hidalgo, aussi, se félicite de ce maintien des illuminations rouges.

« C’est le plus beau job du monde. Mais c’est un moment triste, on a vraiment envie de revoir cette avenue vivre. Aujourd’hui, je veux penser à l’avenir, ses belles lumières et ce signal de joie de vivre qu’on veut donner ». Louane, la marraine de l’édition, s’est, elle, dite très « honorée » et « touchée » par le moment et « l’idée est d’apporter un peu de chaleur chez les gens », affirme-t-elle. Ces illuminations habilleront désormais la plus belle avenue du monde, tous les jours de 17 heures à 2 heures du matin et toute la nuit les 24 et 31 décembre 2020.

« Ferrero revient cette année »

L’an dernier, Anne Hidalgo, l’actrice Ludivine Sagnier et Jean-Noël Reinhardt, avaient donné le coup d’envoi de ces illuminations de Noël qui avaient duré un peu plus de six semaines. Un événement en partenariat avec la société italienne Ferrero, fabriquant du Nutella, qui n’avait pas été du goût de tout le monde. Régulièrement accusé de déforestation en Indonésie et en Malaisie pour sa production d’huile de palme, Ferrero, avait notamment été dans le viseur de l’ancien candidat écolo et désormais adjoint d’Anne Hidalgo, David Belliard.

Ferrero est une nouvelle fois partenaire des illuminations de Noël à Paris. « Ferrero revient cette année et c’est le premier financeur. Soyons clairs, sans Ferrero il n’y a pas d’illuminations », réagissait il y a quelques semaines, Jean-Noël Reinhardt qui se félicite d’un événement qui va permettre de « maintenir du lien social ».

20 secondes de contexte

20 Minutes est partenaire des illuminations des Champs-Elysées pour l'édition 2020.