Le quartier Dupleix toujours en émoi après le meurtre de Demba

— 

Ils veulent « rétablir la vérité » autour de la mort de leur ami Demba Touré. Ce jeune homme de 21 ans est mort après avoir reçu plusieurs coups de couteau le 18 décembre dans le quartier Dupleix (15e). Ce soir, ses amis ont décidé de participer à une réunion publique* organisée par Philippe Goujon (UMP), maire de l'arrondissement, pour « débattre des problèmes liés au quartier ».

Les amis de Demba ne digèrent pas les paroles de Philippe Goujon, qui avait évoqué « des règlements de compte sur fond de trafics de drogue dans le quartier Dupleix ». Ils affirment que le jeune homme était là « au mauvais endroit, au mauvais moment » et veulent, depuis, dénoncer les amalgames. « Nous voulons que la mémoire de Demba, un garçon poli, soit respectée et que le quartier ne soit pas catalogué », explique Deivy, habitant de Dupleix. « C'est une polémique stérile, rétorque Philippe Goujon. Aujourd'hui, on doit se poser le problème de la sécurité. » Mais déjà, sur le réseau social Facebook, un groupe « Demba, un homme en or » rassemble près de mille soutiens. Jeune homme au casier judiciaire vierge, il allait selon ses proches passer un entretien d'embauche quelques jours après la rixe. Dans cette affaire, deux individus ont été mis en examen pour « meurtre et violences aggravées ». « Il est encore trop tôt pour dire si ce meurtre est lié ou non à la drogue », confie une source proche du dossier. ■ Carole Bianchi

* 19 h, 31 rue Péclet (15e).