Coronavirus à Paris : Les forces de l'ordre chargent les élèves du lycée Colbert

BLOCUS Plusieurs lycées de la capitale étaient bloqués ce mardi matin pour dénoncer notamment l’absence de mesures contre le coronavirus dans les établissements

R.L.

— 

Coronavirus: Des lycéens manifestent pour dénoncer le protocole sanitaire dans les établissements scolaires — 20 Minutes

Comme d’autres lycéens de la capitale, les élèves du lycée Colbert, dans le 10e arrondissement de Paris, avaient décidé ce mardi matin de bloquer l’entrée de leur établissement pour dénoncer notamment l’absence de mesures contre le coronavirus et l’impossibilité de respecter la distanciation sociale.

Des blocages ont notamment été constatés par plusieurs journalistes dans l’est de la capitale, notamment dans les lycées Hélène-Boucher et Maurice-Ravel, régulièrement en pointe dans les mobilisations sociales parisiennes. Les forces de l’ordre sont rapidement intervenues et des affrontements ont éclaté, particulièrement au lycée Colbert.

« Ecrase-les », « gaze-les »

Après des moments de tensions, les forces de l’ordre ont fait usage des gaz lacrymogènes et n’ont pas hésité à charger les lycéens. Certains ont été nassés contre un mur. Des journalistes ont également été victimes de gaz lacrymogène. « Ecrase-les », « gaze-les », lance notamment un policier à quelques journalistes.

Le calme commençait doucement à revenir après 11 heures. Et tous les lycées ont été débloqués. « Il y a eu une très grande réactivité des chefs d’établissement et des forces de l’ordre », indique le rectorat à France Info.