Ile-de-France : Risquez-vous l’inondation en cas de crue ? Une carte vous donne la réponse

ENVIRONNEMENT L’Institut Paris Région dévoile ce mardi une carte interactive permettant de visualiser les impacts de la crue des quatre grandes rivières d’Île-de-France

R.L.

— 

Le 25 janvier 2018, la crue de la Seine à Paris
Le 25 janvier 2018, la crue de la Seine à Paris — CHAMUSSY/SIPA

Votre quartier sera-t-il impacté par une inondation ? Ce mardi, à l’occasion de la Journée internationale de prévention des catastrophes naturelles, l’Institut Paris Région dévoile une carte interactive permettant directement de visualiser les impacts de la crue des quatre grandes rivières d’Île-de-France : la Seine, la Marne, l’Oise et le Loing.

« Cette cartographie dynamique permet à tous les riverains de ces cours d’eau de savoir, en fonction de l’adresse qu’ils auront saisie dans la barre de recherche, quelle sera la hauteur d’eau estimée à cet endroit, en fonction de différents niveaux de crue », indique l’institut. Et de préciser : « Cette cartographie permet également de visualiser les impacts des inondations sur leur commune et sur certains équipements (école, hôpital, mairie, industrie…) ».

« Un outil attractif »

Alors que la Seine avait dépassé les 6 m en juin 2016, l’Institut Paris Region et la DRIEE (direction régionale de l’environnement et de l’énergie, en charge de la prévention des risques d’inondation en Île-de-France) veulent ainsi donner à tous les Franciliens des informations faciles d’accès et détaillées reprenant les inondations générées par les quatre grands cours d’eau franciliens ces dernières années.

« Il s’agit de faire de la cartographie inondation non plus seulement un objet technique, mais un outil attractif, que l’utilisateur peut facilement s’approprier en y projetant son vécu (son logement, son entreprise, sa commune, ses services) et en présentant les enjeux sur son territoire », mentionnent-ils. D’autant que le risque existe​ et qu’une crue équivalente ou légèrement supérieure à celle de 1910 pourrait toucher directement jusqu’à 900.000 personnes et 730.000 emplois. Selon la DRIEE, le territoire francilien mettrait plusieurs mois voire plusieurs années à se remettre sur pied.

Ce site disponible ici est en accès libre et gratuit.