« On avait anticipé la hausse »

— 

La capitale pourra-t-elle répondre aux besoins croissants de places en crèche avec un nombre d'habitants en hausse ?

On avait anticipé cette augmentation de la population parisienne. Depuis 2001, 5 800 places en crèches ont été ouvertes et nous prévoyons 4 500 places supplémentaires d'ici à 2014. Les offres d'accueil des enfants de 0 à 3 ans contribuent à ce que les parents restent dans la capitale.

Que prévoyez-vous pour augmenter les capacités d'accueil ?

On va ouvrir 800 places de crèches à Paris cette année. On pense aussi former plus d'auxiliaires parentales, qui s'occupent des enfants chez leurs parents. Enfin, nous souhaitons développer la formation d'assistantes maternelles, avec l'ouverture cette année de deux lieux d'échanges entre ces professionnelles, des psychologues et des éducateurs.

Allez-vous réorienter votre politique après les conclusions de l'Insee ?

Le contrat qui nous lie à la caisse d'allocations familiales définit des territoires prioritaires : les 18e, 19e, 20e et des quartiers nouveaux dans le 13e et le 17e. Mais je souhaite que cette carte soit élargie. La population des 12e, 13e, 14e et 17e arrondissements augmente, il y aura donc des besoins croissants d'accueil des jeunes enfants. ■ Recueilli par Oihana Gabriel