Ile-de-France : Les rames nouvelle génération du RER B entrent en piste

TRANPORTS Une première rame MI84 rénovée du RER B a été mise en service ce mercredi

R.L.

— 

La mise en service de la première rame MI84 rénovée a été inaugurée ce mercredi.
La mise en service de la première rame MI84 rénovée a été inaugurée ce mercredi. — Bruno MARGUERITE / RATP
  • Les rames du RER B rénovées comportent plus de places assises, 312, ont été dotées notamment de la vidéoprotection et d’une ventilation réfrigérée.
  • Au total, ce sont 31 rames qui seront rénovées par Alstom d’ici à fin 2022.

La rénovation du RER B prend forme. Ce mercredi matin, à Bagneux (Hauts-de-Seine) la présidente de la région Ile-de-France et d’Ile-de-France Mobilités Valérie Pécresse a inauguré la remise en service de la première rame « MI84 » rénovée sur le RER B. Et ce, en présence des représentants de Transilien SNCF et de la RATP.

« Ce train est le premier d’un programme de rénovation financé par Ile-de-France Mobilités portant sur les trains les plus ancien encore en circulation sur le RER B », note la région. Il a été confié par la RATP à Alstom qui réalise cette opération sur le site de Reichshoffen (Bas-Rhin).

Et de promettre : « Ces rames rénovées permettront à la RATP et la SNCF, qui exploitent conjointement la ligne, de proposer aux voyageurs des espaces plus confortables avec l’ajout de la ventilation réfrigérée, plus sécuritaire avec l’ajout de la vidéoprotection, un nouvel éclairage, des nouveaux sièges, un nouveau revêtement de sol… et de disposer de trains plus fiables, favorisant une meilleure régularité pour l’ensemble de la ligne ». Les rames comptent désormais plus de places assises, passant de 216 à 312, indique la RATP. Au total, ce sont 31 rames qui seront rénovées par Alstom d’ici à fin 2022.

L'intérieur des rames MI84 rénovées du RER B.
L'intérieur des rames MI84 rénovées du RER B. - Bruno MARGUERITE / RATP

Face à la grogne générale, la région Ile-de-France avait décidé de mettre en place « un investissement de 3 milliards d’euros pour redresser la ligne du RER B », expliquait Valérie Pécresse, qui avait fait en 2019, le déplacement en Alsace avec quatre associations d’usagers franciliennes et des opérateurs RATP et SNCF.