Coronavirus à Paris : « Nous serons vigilants pour sortir de cette situation », précise Anne Hidalgo

LIVE Revivez en direct l’annonce par Anne Hidalgo et Didier Lallement des nouvelles mesures liées au Covid-19 à Paris et dans les départements de la petite couronne

R.L.

— 

Anne Hidalgo, le 5 octobre 2020, à Paris.
Anne Hidalgo, le 5 octobre 2020, à Paris. — capture d'écran

L’ESSENTIEL

  • Placé en état d’alerte maximale, Paris va connaître lundi de nouvelles mesures de restrictions, dont la fermeture des bars et des cafés.
  • La maire PS Anne Hidalgo et le préfet de police Didier Lallement tiennent à 11h30 une conférence de presse lors de laquelle ils détailleront les mesures prises par arrêté qui s’appliqueront pendant quinze jours au moins à Paris et dans les trois départements de la petite couronne.
  • Dès dimanche soir, l’Union des métiers des industries de l’hôtellerie (Umih) s’est dite auprès de l’AFP « extrêmement alarmée » de ce nouveau coup dur pour le secteur. 

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

16h16 : Merci à toutes et à tous d'avoir suivi ce live. 

12h14 : Fin de la conférence de presse

 

12h09 : « Il faut garantir la transparence et l’accompagnement »

« Il faut accompagner ces mesures pour être dans deux semaines dans une bonne situation sanitaire. La ville mettra tous ces services en accompagnement de l’Etat, aux côtés des Parisiens. Il va falloir travailler méthodiquement. Ce rendez-vous nous l’aurons une nouvelle fois dans deux semaines », explique Anne Hidalgo. Et de préciser : « Il faut garantir la transparence et l’accompagnement. Nous seront vigilants pour que dans deux semaines sortir de cette situation et s’inscrire dans la durée".

12h06: Anne Hidalgo, maire de Paris, s'exprime

«La vie doit pouvoir continuer à se déployer, la vie démocratique, économique, sociale. La crise sanitaire a des conséquences dures, dramatiques sur l'activité économique. Nous sommes une ville très dépendante du tourisme. Il faut vivre avec le virus et protéger »

 

12h05 : Une capacité d'accueil à 50% dans les universités

«Cela permettra aux étudiants de garder un contact réel avec leurs enseigants» 

12h01 : Le point dans les universités

«Les chiffres témoignent de cette mobilisation. Parmi les étudiants, 796 cas confirmés. Les chiffres sont en baisse après une série de clusters. Nous devons assurer une rentrée la plus normale possible», explique Christophe Kerrero, recteur de la région académique d'Ile-de-France. «Il y a eu des aménagements, notamment avec des cours à distance».

12h00 : Toujours dans les Ehpad

« Si un cas survient, nous mettrons des mesures plus restrictives avec des tests, l’activation d’une unité Covid pour éviter le confinement en chambre. Et toujours de cas de situation on pourra aller à la fermeture des accueils de jour », détaille Aurélien Rousseau

11h58 : Aurélien Rousseau fait un point sur les Ehpad

Situation dans les Ehpad : Les visites sont autorisées mais avec rendez-vous. Suspension des visites en cas des non-respects des gestes barrières par les visiteurs. Limitation des sorties vers la famille.

11h55 : «Ce qui n'est pas interdit est autorisé»

«Ce qui n'est pas interdit est autorisé. Les théatres et cinémas et les entreprises sont encouragés a faire du télétravail».

11h54 : Un client par 4m2

Dans les centres commerciaux : pas de jauge fixe, ces établissements doivent prévoir un client pour 4 mètres carrés, selon la PP.

11h53 : Les clubs de sport restent fermés

Les clubs de sport et de fitness restent fermés. «Ils peuvent rester des foyers de contamination»

11h50 : Les nouvelles mesures 

«A compter de demain tous les bars devront être fermés. Les restaurants pourront rester ouverts en respectant un protcole stricte. Plus de vente d'alcool après 22h. J'interdis les soirées étudiantes, les soirées festives», détaille Didier Lallement. Les clubs de jeux et de danse seront aussi fermés. Les congrés et salons ne pourront se tenir. 

11h47 : Les mesures dévoilées

A partir de demain jusqu’au 19 octobre. Le but : Limiter les grands rassemblements et prévenir le brassage. Comment auparavant, pas de rassemblement de plus de 1.000 personnes, de 10 personnes sur la voie publique. Les manifestations revendicatives pourront se produire, mais aussi les enterrements, les marchés restent ouverts, les tournages, les visites guidées, les chantiers sont maintenus. La distribution alimentaire.

11h45 : Le nombre de patients entrants est en progression

« Le nombre de patients entrants est en progression. Nous sommes équipés en médicaments, en lits, mais la tension sur les ressources humaines est forte. Des établissements ont déprogammé des opérations chirurgicales », indique Aurélien Rousseau. 2.328 patients sont actuellement hospitalisés. 

11h44 : 203 clusters actifs en IDF actuellement

Ces clusters sont pour 40% dans le milieu scolaire, 26% dans le milieu professionnel. Le reste dans le milieu privé, selon l'ARS

11h40: Tous les seuils ont été dépassés

Les chiffres confirment que les tous les seuils et indicateurs des trois critères ont été dépassés, confirme Aurélien Rousseau, directeur général de l'ARS

11h37 : Le préfet d'Ile-de-France, Marc Guillaume, fait un point 

«Nous devons faire le point sur l'impact de ces mesures. Il en va de la compréhension des citoyens»

11h35 : «C'est un contrat avec les Parisiens»

«Nous avons désormais de nouvelles armes, des masques, des tests, des plateforme de tracage. Nous améliorons nos performances. Ce n'est pas un empilement de mesures administratives mais un contrat avec les Parisiens»

11h32 : Didier Lallement assume ses responsabilités et ses choix

« J’assume mes responsabilités. Je crois important de rappeler que ces mesures ont été élaborés à partir des constats de terrain. Ce matin nous franchissons une nouvelle étape. Nous adaptons sans cesse à la réalité du virus. Nous allons prendre des mesures de freinage. Il ne faut pas fracasser notre pays. Les mesures prises pour les deux semaines à venir avec révaluation. C'est un processus logique »

11h30 : C'est parti !

«Chacun a ses responsabiltiés, débute Didier Lallement, être à la hauteur des défis que pose cette épidémie»

11h29 : Quel programme ?

Les autorités détailleront les mesures prises par arrêté qui s'appliqueront pendant quinze jours au moins à Paris et dans les trois départements de la petite couronne. Au programme : Les bars, cafés, restaurants, les Ehpad, les universités. 

11h25 : La conférence va commencer dans quelques minutes

Cette conférence de presse qui déroule à la préfecture de police (PP) va débuter avec un discours d'introduction du préfet de police, Didier Lallement. Puis, le directeur général de l'ARS, Aurélien Rousseau fera une présentation de la situation sanitaire. Enfin, Anne Hidalgo viendra conclure. 

Bonjour à toutes et à tous, on est en place pour suivre l'annonce des nouvelles mesures liées au Covid-19 à Paris et dans les départements de la petite couronne.