Fillon veut plus de rames à deux étages sur le RER A

— 

C'est sous les huées des syndicats que le Premier ministre, François Fillon, s'est rendu hier dans les ateliers de maintenance du RER A, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Il y a détaillé « le financement de 450 millions d'euros » dont doit bénéficier la RATP dans le cadre du plan de relance. Si un tiers correspond à une nouvelle dotation en capital de l'Etat, 150 millions d'euros sont autofinancés par la Régie. L'Etat compte enfin sur la région pour le dernier tiers avec, comme priorité, d'accélérer l'acquisition de rames à deux étages pour un RER A complètement saturé. « Ce sont 8 trains et non 1 qui pourront être mis en service à compter d'octobre 2011 », a assuré le gouvernement. La région s'est dite prête à répondre positivement tout en rappelant que la modernisation complète de la ligne s'élève à 1,3 milliard d'euros. Un coût qui figure déjà dans un vaste « plan de mobilisation » de 18 milliards, élaboré par la collectivité locale, et auquel le gouvernement décidera « prochainement des suites à donner ». ■ A. S.