Ile-de-France : Les habitants invités à voter pour le premier budget participatif de la région

INITIATIVE Le vote pour les 480 projets du premier budget participatif de la région Ile-de-France est lancé ce vendredi

R.L.

— 

Présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse.
Présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse. — ISA HARSIN/SIPA
  • De début juillet jusqu’à mi-août, les Franciliens ont été invités à proposer des projets écologiques. En tout, 638 projets ont été déposés, 480 retenus.
  • Ils sont désormais soumis au vote des Franciliens à partir de ce vendredi.
  • « Les Franciliens peuvent désormais orienter les crédits de la région vers les projets qui leur tienne le plus à cœur », explique Valérie Pécresse à « 20 Minutes ».

« Les Franciliens vont pouvoir élire leurs projets coup de cœur », se félicite auprès de 20 Minutes, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, alors que le vote pour les projets du premier budget participatif de la région Ile-de-France ouvre ce vendredi.

De début juillet jusqu’à mi-août, les Franciliens ont été invités à proposer des projets écologiques. En tout, 638 projets ont été déposés. Après un examen de recevabilité selon différents critères – notamment l’avis favorable du conseil municipal de la commune concernée - la région a retenu 480 projets désormais soumis au vote des habitants de la région à partir de ce vendredi. Et ce, jusqu’au 2 octobre. 300 communes sont directement concernées, avec une « importante mobilisation de la grande couronne », constate la présidente de la région. Objectif : « Permettre une hyper décentralisation des projets environnementaux », indique Valérie Pécresse. Et d’ajouter : « L’idée est de s’appuyer sur la créativité et l’énergie des territoires pour amplifier notre effort. »

« On va aller beaucoup plus vite »

« Les Franciliens peuvent désormais orienter les crédits de la région vers les projets qui leur tiennent le plus à cœur », poursuit la présidente. Et ce, dans plusieurs domaines majeurs de l’environnement au quotidien : l’alimentation, la biodiversité, les espaces verts, le vélo, les mobilités propres, la propreté, les déchets, l’économie circulaire, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, et enfin la santé environnementale. On retrouve notamment beaucoup de projets autour du développement du vélo (piste et parkings) ou encore des circuits courts alimentaires. La région promet une enveloppe de 500 millions d’ici à 2024, dont 100 millions pour cette première session.

« L’appel à projets a intéressé toute sorte de porteurs. 39 % sont portés par des associations, 45 % par des organismes publics et 7 % par des entreprises. Il faut être une personnalité morale pour porter un projet », détaille Valérie Pécresse. « Ainsi on va aller beaucoup plus vite que quand on fait un appel d’offres, un marché public », conclut-elle. Après le résultat du vote, le 2 octobre, la région promet d’affecter les subventions le 15 du mois. Une seconde session du budget participatif est d’ores et déjà prévue dans la foulée, en novembre.