Ce qui va changer dans la région cette année

Magali Gruet

— 

Transports, aménagement, politique : Tour d'horizon des grands chantiers qui concernent les Franciliens en 2009.

Le 1er février la disparition définitive de la Carte orange au profit du pass Navigo marquera une nouvelle ère des transports en commun franciliens. Leurs tarifs vont augmenter au 1er juillet prochain de 6,75 % pour les tickets de métro des zones 1 et 2 vendus à l'unité et en carnets de dix, et l'achat d'un pass Navigo pour n'importe quelle zone sera facturé 3 euros de plus qu'actuellement.

Les tramways vont aussi faire parler d'eux : le T2 qui relie la Défense à Issy-les-Moulineaux devrait être connecté au T3 à l'automne. Côté bateau, une navette fluviale Voguéo doit voir le jour entre le bassin de la Villette (19e) et Les Pavillons-sous-Bois (93). Pour les vélos, quelques communes limitrophes de Paris vont se mettre au Vélib'.

L'appel d'offres pour Autolib', ces voitures électriques en libre-service, devrait être lancé en milieu d'année.

Les taxis devraient quant à eux expérimenter une nouvelles voie dédiée pour relier Paris à l'aéroport Charles-de-Gaulle sur l'A 1 dès janvier, et la SNCF prévoit d'acheter 200 licences pour mettre ses propres taxis à proximité des gares parisiennes.

Le grand débat du schéma directeur d'Ile-de-France (Sdrif) devrait connaître de nouveaux rebondissements. Ce document qui ébauche le visage de la région à l'horizon 2030 a été adopté par le conseil régional en septembre dernier mais doit désormais être présenté au conseil d'Etat par le gouvernement pour validation. Or, ce dernier a laissé entendre qu'il pourrait enterrer le texte faute d'un accord avec la région. Le sujet des tours aux portes de Paris devrait aussi animer les débats, tout comme la création ou non d'un circuit de Formule 1 en Ile-de-France.

La bataille pour les élections régionales de 2010 devrait commencer à l'UMP. Des primaires auront lieu en mars pour désigner qui de Roger Karoutchi ou de Valérie Pécresse défendra les couleurs du parti face au président (PS) sortant Jean-Paul Huchon.