Hauts-de-Seine : Un jeune homme succombe après avoir été touché par des tirs en plein jour à Gennevilliers

DRAME La victime, née en 1995, a été transportée à l’hôpital pour y être opérée, mais a succombé à ses blessures

20 Minutes avec AFP
— 
Police (illustration)
Police (illustration) — Clément Follain / 20 Minutes

Un jeune homme est décédé lundi après-midi à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) après avoir été touché par des tirs d'arme à feu. Ses agresseurs ont aussitôt pris la fuite, a-t-on appris ce mardi de sources concordantes.

Les faits se sont déroulés vers 14 h dans une zone d’activités de la ville, selon une source policière. Plusieurs individus sont arrivés à bord d’une voiture, des tirs ont été entendus par plusieurs témoins et les agresseurs seraient aussitôt repartis avec leur véhicule, selon une source proche de l’enquête. La victime, née en 1995, a été touchée à l’abdomen, a-t-elle précisé.

Aucun antécédent lié au trafic de stupéfiants

Une camionnette qui se trouvait dans le secteur et dont on ignore encore si elle a un lien avec les faits a également disparu au même moment. L’homme blessé a été aussitôt « transporté par son frère à l’hôpital Beaujon » de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) où il a été opéré, mais il a succombé à ses blessures dans la nuit de lundi à mardi, selon la même source.

« Rien dans les antécédents de la victime ne permet de laisser à penser qu’il s’agit d’un règlement de comptes », son casier judiciaire ne faisant mention que d’une « vieille condamnation » sans lien « avec le trafic de stupéfiants ni avec la criminalité organisée », a souligné une source judiciaire.

Des témoins devaient être auditionnés dans la journée, et des images de la vidéosurveillance sont en cours d’exploitation, selon ces sources. La police judiciaire des Hauts-de-Seine est en charge de l’enquête, ouverte pour « homicide volontaire ».