Le blocus, un barrage au bac?

EXCLUSIF Les mouvements lycéens, néfastes à la réussite au bac. Assurément, à en croire un document réalisé par l'académie de Créteil et dont 20 Minutes a eu une copie...

Carole Bianchi - ©2008 20 minutes

— 

Le blocus, un barrage au bac? Résultats d'une étude menée par l'académie de Créteil.
Le blocus, un barrage au bac? Résultats d'une étude menée par l'académie de Créteil. — IDE

Les mouvements lycéens, néfastes à la réussite au bac. Assurément, à en croire un document réalisé par l'académie de Créteil et dont 20 Minutes a eu une copie. « Tous les ans, nous analysons les résultats des lycées, explique Jean-Michel Blanquer, recteur de Créteil. Cette année, nous nous sommes aperçus que certains établissements, qui ne présentaient pas de problème d'habitude, avaient connu une baisse significative de leur taux de réussite en 2008. Nous avons tenu à savoir pourquoi. » L'année 2007-2008 avait en effet été marquée par des manifestations à répétition et des blocages contre les suppressions de postes dans l'Education nationale. Certains établissements ont cumulé jusqu'à 30 jours de blocage.

Sur les 170 établissements que comptent les trois départements de l'académie, le rectorat a ainsi constaté que la dizaine de lycées les plus bloqués affichaient des pourcentages ayant chuté jusqu'à dix points. « Nous avons enquêté pour savoir s'il s'agissait de problèmes pédagogiques ou d'absentéisme de professeurs. Mais cela n'était pas le cas pour ces établissements », précise le cabinet du recteur. « Nous avons remarqué que les blocages s'organisaient souvent à la veille des vacances, période où les examens blancs et les devoirs sur table s'organisent. Quand on loupe cela, c'est la catastrophe. Et les premières victimes sont les élèves déjà en difficulté », conclut le cabinet du recteur.

RÉUSSITE L’académie de Créteil, composée
de trois départements Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne, enregistrait un taux de réussite de 65% au baccalauréat 2008 contre 66,9% en 2007.