Champs-Elysées : Six salons végétalisés (et gratuits) s’implantent sur la plus belle avenue du monde

INFO «20 MINUTES» Du 17 au 26 juillet, six salons végétalisés vont investir les Champs-Elysées de haut en bas, de la plus célèbre avenue de Paris voire du monde. Gratuits, ils seront accessibles sur réservation

Floréal Hernandez

— 

L'un des six salons végétalisés (ambiance potagère) qui vont s'implanter sur les Champs-Elyseés, à Paris, du 16 au 27 juillet 2020.
L'un des six salons végétalisés (ambiance potagère) qui vont s'implanter sur les Champs-Elyseés, à Paris, du 16 au 27 juillet 2020. — Comité Champs-Elysées - ubi bene
  • Les six salons seront accessibles pendant 10 jours de 11 heures à 22 heures. Douze personnes pourront s’y trouver en même temps.
  • Dans cette ambiance végétale, il sera possible d’apporter à manger mais pas d’y consommer de l’alcool.

Six salons, six ambiances. La nature va s’implanter en six points des Champs-Elysées du 17 au 26 juillet. Ces six salons végétalisés et thématisés – potager, sauvage, fleuri, zen, méditerranéen et tropical – vont être installés « de haut en bas de la partie commerçante et minérale de l’avenue », indique Edouard Lefebvre, délégué général du Comité Champs-Elysées, à l’initiative de l’opération en partenariat avec l’agence Ubi Bene.

Ainsi, on trouvera deux salons au niveau du rond-point des Champs-Elysées (au 23 et au 26), à proximité du Fouquet’s (au 95) et au croisement de la rue de Berri (au 100) et au niveau des rues de Galilée (au 117) et de Balzac (au 136). Ils seront ouverts tous les jours de 11h à 22h et leur accès sera gratuit – 12 personnes maximum – pendant une heure sur réservation. « Ces salons sont un moyen ludique de privatiser les Champs-Elysées. Ce n’est pas un service commandé par une marque ou par un bistrotier pour avoir une plus grande terrasse », prévient Edouard Lefebvre.

Des plantes reconditionnées après l’événement

Un hôte ou une hôtesse accueillera les Parisiens, Franciliens ou les quelques touristes présents ayant réservé un salon. Dans cette ambiance végétale, il sera possible d’apporter à manger mais pas d’y consommer de l’alcool. « Pour des questions de simplicité et de sécurité », explique le Comité Champs-Elysées.

Après le 26 juillet, les plantes des salons seront rempotées, remises en culture voire compostées. « Aujourd’hui, c’est un événement unique, il n’y a pas l’intention de le rendre pérenne. Si c’est un succès, que cela intéresse le public, on ne s’interdit pas de recommencer, explique Edouard Lefebvre. Dans notre consultation sur l’avenir des Champs-Elysées, sur les 100.000 participants, il y avait une forte demande pour une avenue plus végétale, une promenade plus agréable. C’est une manière d’y répondre. »

A raison de six salons ouverts 7 heures par jour pendant 10 jours, ce sont 420 créneaux de réservation ouverts et plus de 5.000 Parisiens qui pourront profiter des Champs-Elysées entre un semis de radis et une fougère.