Elections municipales à Paris : La mairie du 12e arrondissement offerte aux Verts, la droite crie à l' « imposture »

POLITIQUE Comme conclu dans l'alliance de début juin entre Anne Hidalgo et les Verts, une mairie d'arrondissement est laissée aux écologistes. Ce sera celle du 12e

R.L.

— 

Anne Hidalgo, maire sortante et David Belliard avec Arrnaud Ngatcha "Paris en commun" et Guillaume Cot déambulent et boivent un verre dans le 9e.
Anne Hidalgo, maire sortante et David Belliard avec Arrnaud Ngatcha "Paris en commun" et Guillaume Cot déambulent et boivent un verre dans le 9e. — ROROMUALD MEIGNEUX/SIPA

C’était le deal de départ. Dans l'accord conclu après de longues heures de tractations début juin entre Anne Hidalgo et les écologistes à l’occasion de l’entre-deux tours, le chef de file des Verts David Belliard (EELV) avait obtenu un certain nombre de garanties. Notamment la remise à plat du projet Bercy-Charenton, le retour de la Bièvre ou encore la piétonnisation des abords des 300 écoles les plus polluées. Et surtout, d’obtenir une mairie d’arrondissement « verte ».

Quelques jours après le second tour et la large victoire d’Anne Hidalgo, ses équipes ont tenu parole. « Je laisse le 12e arrondissement aux Verts », annonce ce jeudi matin Emmanuel Grégoire, dans le Parisien.

« J’ai retiré ma candidature avec tristesse »

Emmanuel Grégoire, qui restera premier adjoint d’Anne Hidalgo, ne sera donc pas maire du 12e arrondissement – malgré la victoire – et se retire au profit de l’écologiste Emmanuelle Pierre-Marie dont la candidature sera soumise au vote des conseillers d’arrondissement. « J’ai retiré ma candidature avec tristesse, mais j’estime que c’est ma responsabilité de premier adjoint d’œuvrer au rassemblement. Je resterai évidemment très présent dans le 12e ». Initialement, le 5e et le 9e étaient dans le viseur, mais la gauche a été tenue en échec dans ces arrondissements.

« Évidemment, c’est une bonne nouvelle, c’est ce qu’on demandait. Soit le 11 et le 12e, là où il y a le projet de Bercy-Charenton. Emmanuelle Pierre-Marie a fait un score honorable et fera une très bonne maire », assure-t-on dans les rangs de David Belliard, sollicités par 20 Minutes. De son côté la droite crie à « l’imposture ».

« Une atteinte à la démocratie »

« Alors que les écologistes sont arrivés avec moins de 12 % en 4e position au premier tour des élections municipales, la mairie du 12e arrondissement sera laissée à la candidate écologiste. Le choix des électeurs a donc été bafoué, il s’agit d’une véritable imposture », indiquent les élus dans un communiqué. Et de préciser : « Les habitants du 12e ont été trompés car jamais lors de la campagne, il n’a été question que Monsieur Emmanuel Gregoire n’assume pas le mandat de Maire (…) Un tel manque de transparence dans les engagements auprès des habitants est une atteinte à la démocratie ».