EXCLUSIF. Champs-Elysées : Les Parisiens veulent une avenue « plus végétale, plus apaisée », selon une consultation citoyenne record

URBANISME La consultation citoyenne sur l’avenir des Champs-Elysées, organisée par le Comité Champs-Elysées et Make.org, a été plébiscitée avec plus de 100.000 participants et 450.000 votes. « 20 Minutes » vous donne les résultats de celle-ci en exclusivité

Floréal Hernandez

— 

L'avenue des Champs-Elysées vue depuis la place de l'Etoile, telle qu'imaginée par le projet "Vision 2030".
L'avenue des Champs-Elysées vue depuis la place de l'Etoile, telle qu'imaginée par le projet "Vision 2030". — PCA-Stream
  • Plus de 2.000 propositions ont été faites lors de cette consultation citoyenne qui demandait : « Qu’aimeriez-vous changer pour améliorer les Champs-Elysées ? »
  • L’idée de verdir les Champs-Elysées arrive en tête, mais en plantant des arbres en pleine terre et non avec du béton autour. Par contre, une végétalisation trop radicale rebute les votants.
  • Pour Jean-Noël Reinhardt, président du Comité Champs-Elysées, les résultats de cette consultation soulignent qu'« il y a une forme d’impatience pour retrouver un territoire plus apaisé, plus agréable et plus en phase avec son statut de plus belle avenue du monde ».

Les Parisiens et les Franciliens préoccupés par l’avenir des Champs-Elysées. Du 14 février au 4 juin, la consultation citoyenne sur l’avenir des Champs-Elysées, dont 20 Minutes vous révèle les résultats en exclusivité, a fait réagir les habitants de la capitale et d’Ile-de-France. Sur les 96.762 participants ayant répondu à la question « Qu’aimeriez-vous changer pour améliorer les Champs-Elysées ? », 40 % des votants étaient Parisiens et 42 % d’Ile-de-France (dont un tiers des Hauts-de-Seine, département à deux pas de la plus belle avenue du monde). « On ne s’attendait pas à un tel niveau de participation. Ces chiffres record démontrent l’attachement des Parisiens à l’avenue mais aussi leur volonté de participer concrètement à sa transformation en donnant leur avis », se félicite Jean-Noël Reinhardt, président du Comité Champs-Elysées.

De cette consultation lancée par le Comité Champs-Elysées et Make.org, il en ressort six grandes tendances via les 2.000 propositions faites par les 100.000 votants. L’idée qui émerge le plus est de végétaliser fortement l’avenue. Mais pas « en bétonnant autour des arbres sur les trottoirs, il faut les laisser respirer et profiter de la pluie », estime Nicole. Marine préconise, elle, de « planter des arbres en pleine terre pour vraiment réduire la chaleur (canicule) et favoriser l’écoulement des eaux » Ces deux propositions ont été plébiscitées par les votants. Toutefois, l’idée d’une végétalisation trop radicale est controversée si le réseau routier et l’avenue en viennent à être bouleversés.

« La seconde priorité est de créer une véritable promenade piétonne des Tuileries jusqu’à l’Arc de triomphe, en facilitant la traversée des piétons (notamment de la place de la Concorde) en multipliant les points d’eau, les toilettes publiques, les bancs et les endroits pour faire une halte gratuite », indiquent les auteurs de la consultation. Enlever totalement les voitures de l’avenue n’est pas souhaité par les votants qui préfèrent une séparation et une sécurisation des voies piétonnes.

La consultation envoyée aux trois candidates à la Mairie de Paris

Les autres résultats qui émergent de cette consultation citoyenne sont : « un meilleur partage de l’espace public entre les différentes mobilités », « une promotion d’une offre de commerce plus authentique et plus française, valorisant davantage le savoir-faire, la gastronomie et l’art de vivre français plutôt que des grandes chaînes internationales », « une préservation ou une revalorisation des éléments patrimoniaux de l’avenue comme les lampadaires, les colonnes Morris, les façades haussmanniennes​, les pavés et les jardins historiques » et « la sécurité et la tranquillité de l’avenue, d’une part en intensifiant la lutte contre les pickpockets et les sollicitations non désirées, d’autre part en renforçant les efforts en matière de propreté ».

Pour Axel Dauchez, président de Make.org, « les résultats de cette consultation sont particulièrement éclairants sur la "ville de demain" telle que les citoyens l’appellent de leurs vœux : plus végétale, plus apaisée, plus harmonieuse dans sa conciliation entre les différentes mobilités, plus soucieuses aussi de son histoire et de son patrimoine ».

Jean-Noël Reinhardt note qu'« il y a une forme d’impatience pour retrouver un territoire plus apaisé, plus agréable et plus en phase avec son statut de plus belle avenue du monde ». Le message a été passé à la future maire de Paris car les conclusions de la consultation ont été remises à Anne Hidalgo, Rachida Dati et Agnès Buzyn.

Une expo sur les Champs-Elysées 2030

L’exposition Champs-Elysées : Histoire et Perspectives qui donne à voir l’avenue en 2030 a repris au Pavillon de l’Arsenal et est prolongée jusqu’au 6 septembre.