Aulnay-sous-Bois : « Accueillir en priorité les garçons décrocheurs »… La « directive sexiste » du principal d’un collège fait bondir les enseignants

SOCIETE La direction académique a indiqué qu’il s’agissait d’une « maladresse ». Les profs du collège restent sur le qui-vive

R.L.

— 

Une salle de classe dans un collège. (Illustration)
Une salle de classe dans un collège. (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

« Il nous est demandé d’accueillir en priorité les garçons décrocheurs​ de 3e, puis les garçons décrocheurs de 4e, ensuite les filles décrocheuses de 3e et enfin les filles décrocheuses de 4e. » Voici la consigne reçue par les enseignants du collège Victor-Hugo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) de la part du principal, dans le cadre de la reprise des cours en présentiel, après deux mois et demi de fermeture. Face à cette « directive sexiste », les enseignants ont envoyé une lettre au recteur de l’Académie de Créteil. « Nous, signataires de cette lettre, refusant de cautionner cette directive sexiste », écrivent-ils.

« Nous avons été alertés en fin de semaine dernière et le problème est réglé depuis vendredi soir. C’est une maladresse du chef d’établissement. Il n’y a aucune consigne en ce sens. On ne triera pas les élèves selon qu’il s’agit de filles ou de garçons », a répondu la direction académique de Seine-Saint-Denis au Parisien. Mais contacté par le quotidien, un professeur n’y croit pas.

« J’ai du mal à croire à une maladresse », réagit ce dimanche soir un enseignant du collège concerné, qui guettera donc de nouvelles consignes ce lundi. « Dans ce cas, je vais pouvoir lister les élèves que je veux faire revenir. Il se trouve que dans ma classe il s’agit… de décrocheuses. »