Ile-de-France : Où en sont les travaux pour les nouvelles lignes de transports en commun ?

TRAVAUX Après la crise du coronavirus entraînant la mise à l’arrêt de chantiers, les travaux sur les futures lignes de transports en commun ont quasiment tous repris en Île-de-France

Romain Lescurieux

— 

La station Auber.
La station Auber. — PIERRE VERDY / AFP

La crise du coronavirus a mis à l’arrêt une grande partie de l’activité en France et à Paris et notamment les travaux de création et de prolongement des nouvelles lignes de transports en commun franciliennes. Entre le 16 et le 18 mars, une très grande majorité des chantiers de la RATP et d’Ile-de-France Mobilités ont été en effet stoppés à la suite de l’annonce des mesures de confinement au niveau national. Pour reprendre aujourd’hui « progressivement ».

L’ensemble des principaux chantiers d’infrastructures de la RATP et d’Île-de-France Mobilités ont redémarré « progressivement » et environ 2500 salariés ont ainsi repris leurs activités sur les différents chantiers, indiquent les deux autorités ferroviaires. Une phase de redémarrage concernant l’ensemble des grands chantiers avait déjà même été engagée depuis fin avril. Mais quels sont les impacts de ces arrêts sur les chantiers ?

« Cela pourrait se traduire sur certains chantiers par des retards »

« A cette date, il n’est pas possible de donner une estimation de l’impact de cette phase de mise à l’arrêt, partielle ou totale selon les chantiers, de près de deux mois puis de reprise à un rythme ralenti des chantiers », annonce-t-on au sein d’Ile-de-France Mobilités.

« Tous les recalages de calendrier ne sont pas terminés. On sait que le confinement a des conséquences sur les travaux menés mais on ne connaît pas encore leur ampleur. Mais cela pourrait se traduire sur certains chantiers par des retards », reconnaît Grégoire de Lasteyrie, maire (LR) de Palaiseau (Essonne), délégué spécial aux nouvelles mobilités au conseil régional et administrateur d’Ile-de-France Mobilités. Et de préciser : « On est en train de tout mettre en œuvre pour les limiter au maximum ». Lignes de métro, de RER, de tramway… 20 Minutes fait le point sur les chantiers qui ont redémarré.

Ligne 4 et 14

La RATP a poursuivi – sur un rythme réduit et en respectant les préconisations sanitaires, assure la régie - les principaux essais pour les deux importants projets que sont l’automatisation de la ligne 4 du métro et le prolongement de la ligne 14 au nord. « Cela a permis de mettre en service le nouveau poste de commandes et contrôles centralisé de la ligne 4 du métro début mai », se félicite-t-on à la RATP. Le prolongement de la Ligne 4 vise à relier le terminus actuel, Mairie de Montrouge, à la future station terminus de Bagneux – Lucie Aubrac. Cela représente la création de deux stations à Montrouge et Bagneux, soit un prolongement de 1,8 km (creusement du tunnel) auquel s’ajoute la réhabilitation du tunnel existant d’arrière gare de Mairie de Montrouge (au total 2,7 km).

La reprise progressive des chantiers s’est également effectuée le 4 mai sur les 4 stations en direction du nord la ligne 14. Si ce prolongement jusqu'à la mairie de St-Ouen devait à l'origine être livré à l'été 2020, IdF Mobilités se garde bien aujourd'hui de donner la moindre date de livraison, invoquant « beaucoup de paramètres non maîtrisés pour avoir une visions claire sur les chantiers ». Au sud, les travaux de génie civil ont repris depuis le 27 avril, avec le redémarrage des creusements des 3 tunneliers : Claire (de Pont de Rungis à Jean Prouvé) le 27 avril, suivi de Allison (de Jean Prouvé à Maison Blanche) le 28 avril et de Koumba (de Morangis à Pont de Rungis) le 11 mai. Au total, 100 % des chantiers du prolongement 14 sud ont redémarré cette semaine.

RER

Les travaux de rénovation de la gare d’Auber, emblématique du projet de rénovation des gares RER, « ont repris depuis début mai », rappelle Grégoire de Lasteyrie. Une reprise progressive des travaux a aussi été engagée depuis fin avril-début mai à Vincennes, Torcy et Nogent-sur-Marne (RER A), à Robinson et Croix de Berny (RER B) et, dans les prochains jours, à Nanterre Ville (RER A). D’autres travaux de modernisation des réseaux de trains et RER ont également repris sous les maitrises d’ouvrage de la SNCF et de SNCF réseau ainsi que le prolongement du RER E vers l’Ouest.

Les tramways

Du côté des tramway, les chantiers reprennent aussi. Sur le T9, une reprise progressive du chantier a eu lieu à partir du 14 avril avec 10 à 20 % des effectifs. Une montée en charge des équipes s’est déroulée ensuite pour atteindre fin mai un effectif de 250 personnes sur le chantier, note-t-on au sein d’Ile-de-France Mobilités. A terme, cette nouvelle ligne 9 reliera Paris à Orly-ville, en 30 minutes. De son côté, le chantier du tram T10 a repris dès la fin de la période de confinement, notamment les travaux d’aménagement urbain sur l’avenue Paul Langevin au Plessis-Robinson et sur l’avenue de la Division-Leclerc à Châtenay-Malabry.

Projet d’envergure, le Tram 12 express qui concrétise « la volonté régionale de renforcer le maillage en transports en commun de banlieue à banlieue », précise Ile-de-France Mobilités, a également repris. Tout comme le tram T13 qui reliera Saint-Cyr-l’École et Saint-Germain-en-Laye sur une distance de 18,8 km.