Municipales 2020 à Paris: Villani ne conclut « pas d'alliance » et se maintient dans le 14e

POLITIQUE Le candidat ex-LREM à la mairie de Paris Cédric Villani a assuré qu'il ne formerait «pas d'alliance» au second tour, ni avec Anne Hidalgo ni avec Agnès Buzyn

20 Minutes avec AFP

— 

Cédric Villani lors de sa déclaration du candidature, jeudi, dans le 14e arrondissement.
Cédric Villani lors de sa déclaration du candidature, jeudi, dans le 14e arrondissement. — Thibault Camus/AP/SIPA

« La liberté a infusé toute ma carrière » disait Cédric Villani à 20 Minutes au lendemain de son exclusion de La République en marche. Force est de constater une certaine cohérance sur la thématique de la liberté pour le mathématicien. 

Le candidat ex-LREM à la mairie de Paris Cédric Villani a assuré qu'il ne formerait «pas d'alliance» au second tour, ni avec Anne Hidalgo ni avec Agnès Buzyn, et qu'il se maintiendrait «en candidat indépendant» dans le 14e arrondissement, dans une interview au Parisien publiée lundi.

«Il n'y aura pas d'accord d'appareil global»

«Il n'y aura pas d'accord d'appareil global, pas d'alliance avec l'une ou l'autre des formations politiques qui me l'ont proposé», ajoute le mathématicien, arrivé cinquième au premier tour. Il n'a «pas senti les garanties suffisantes» du côté de la maire socialiste Anne Hidalgo et déplore «un certain flottement» chez sa rivale LREM Agnès Buzyn.

Avec un score de 7,9 % au premier tour du 15 mars, ses listes ont été éliminées, sauf dans le 14e, où il se présente.