Coronavirus à Paris : Le confinement prolongé désaccorde les festivals estivaux

ETE MOROSE La sortie très progressive du confinement annoncée par Emmanuel Macron oblige de nombreux festivals à revoir leur calendrier ou tout simplement à se décommander

Guillaume Novello

— 

Le festival Solidays, ici en 2019, a été annulé en raison du coronavirus.
Le festival Solidays, ici en 2019, a été annulé en raison du coronavirus. — SADAKA EDMOND/SIPA
  • Dans son allocution lundi soir, Emmanuel Macron a prévenu que les festivals ne pourraient se tenir avant la mi-juillet au moins.
  • Ces annonces ont contraint plusieurs festivals parisiens, comme Solidays ou Lollapalooza, à déclarer forfaits.
  • D’autres ont été décalés tandis qu’une poignée est, pour l’heure, maintenue.

« Les grands festivals et événements avec un public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet prochain. » Cette annonce d'Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée lundi soir bouleverse le planning des événements estivaux. Et à Paris, ces derniers ne manquent pas. Nous vous proposons donc un petit tour d’horizon de ce qui se tiendra ou non cet été dans la capitale.

Annulés

La Foire du Trône à Paris, prévue du 27 mars au 24 mai pelouse de Rueilly (12e), avait inauguré la saison en étant annulée le 1er avril. Ensuite, le festival Solidays, organisé par Solidarité Sida du 19 au 21 juin, a lui aussi jeté l'éponge, lundi 13 avril. « Nous avions pensé reporter à septembre, mais il y aurait encore trop d’incertitudes, a détaillé Luc Barruet le directeur-fondateur de l’association Solidarité Sida et de Solidays. Nous sommes obligés d’annuler. Plus de 65 % de la billetterie était déjà vendue. »

Par ailleurs le festival étant à but caritatif, Luc Barruet demande « à ceux qui le peuvent de ne pas solliciter le remboursement des billets déjà achetés. Ils ne seront pas valables pour une édition prochaine. Ce serait un acte de solidarité pour les projets financés par Solidays. Mais une procédure de remboursement sera mise en place, pour ceux qui le souhaitent. »

Lollapalooza a également déclaré forfait pour son édition 2020, prévue les 18 et 19 juillet. Le festival indique que les billets achetés restent valables pour l’année prochaine. Annulé également, le Peacok Society festival, qui devait se tenir les 4 et 5 juillet. Spécialisé dans les cultures électroniques, il aurait dû réunir environ 30.000 participants au Parc floral de Paris. Le Fnac Live Festival qui se tient d’habitude en juillet sur le parvis de l’Hôtel de ville a subi le même sort puisque dans un communiqué commun entre la Fnac et la mairie de Paris les organisateurs indiquent que « le contexte sanitaire actuel ne nous permet malheureusement pas, cette année, de tenir cette édition anniversaire ».

Le festival Rhizomes qui devait proposer fin juin – début juillet des concerts gratuits dans le 18e arrondissement et le long du canal de l’Ourq, ne devrait pas non plus avoir lieu même si l’annulation est à confirmer, selon une source de la mairie de Paris. Le festival Days Off de la Philharmonie, programmé du 27 juin au 7 juillet, serait lui aussi sur la corde raide. Et il est très probable que la 11e édition soit annulée.

Enfin, même destin pour le spectacle pyrotechnique en l’honneur de Marie-Antoinette prévu du 2 au 10 juillet à Versailles. « Conformément aux consignes gouvernementales, Château de Versailles Spectacles est dans l’obligation d’annuler ce spectacle », indique le Château sur son site Internet.

Reportés

« Quand le jazz est là, la java s’en va », chantait Claude Nougaro. Et quand le coronavirus est là, le jazz s’en va à son tour, mais pour mieux revenir en octobre. C’est ainsi le cas des festivals Jazz à Saint-Germain-des-Prés (9-20 mai) et Nomades – La Voix est libre (22-27 mai). Prévu les 6 et 7 juin, le festival écolo-électro-pop We Love Green est lui aussi décalé, mais à début septembre. Le festival Paris Hip Hop qui devait se tenir en deux temps en juin et en décembre, sera ramassé sur le dernier mois de l’année.

Maintenus

Vu le contexte, peu d’événements sont certains de se tenir. Le spectacle son et lumières la Nuit aux Invalides qui retrace « les 350 ans de la fondation de l’Hôtel National des Invalides » sera « maintenu avec des dates légèrement décalées », indique l’institution. De même, « le dispositif d’accueil des spectateurs sera modifié ».

D’autre part, en l’état, et selon la Mairie de Paris, sont « maintenus avec modifications » les trois festivals du Parc Floral prévus en juillet août, Pestacles, Classique au Vert et Paris Jazz Festival. Est également maintenu le festival de musique classique Jeunes Talents qui doit normalement se tenir en juillet. Enfin Rock en Seine, prévu fin août, est également dans le flou. « Les artistes américains, qui construisent leur tournée européenne en bloc de six semaines, vont-ils venir alors que leur nombre de dates s’est déjà réduit avec les premières annulations ? Sans nos têtes d’affiches, la situation devient intenable », a ainsi indiqué à l’AFP Arnaud Meersseman, à la tête de AEG Presents France, qui organise Rock en Seine.