Coronavirus : Une messe de Pâques clandestine célébrée dans l’église traditionaliste de Saint-Nicolas-du-Chardonnet

CONFINEMENT Le prêtre de cette église, connue pour son rite conservateur et notamment la messe en latin, a été verbalisé pour non-respect du confinement. Pas les fidèles

F.H. avec AFP

— 

Une messe de l'Assomption dans l'église traditionnaliste Saint-Nicolas-du-Chardonnet, à Paris, en 2009.
Une messe de l'Assomption dans l'église traditionnaliste Saint-Nicolas-du-Chardonnet, à Paris, en 2009. — PIERRE VERDY / AFP

Des bruits d’orgue dans une église en plein confinement. Prévenus par des riverains, les policiers ont découvert une messe de Pâques clandestine dans la nuit de samedi à dimanche à l’église traditionaliste Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris.

A leur arrivée, les portes de l’église, connue pour son rite conservateur et notamment la messe en latin, étaient fermées. A minuit, une personne est sortie et a déclaré aux forces de l’ordre qu’il y avait effectivement une quarantaine de fidèles à l’intérieur.

Les policiers ont pris contact avec le prêtre qui a été verbalisé pour non-respect du confinement. Selon Le Point, les participants n’ont, eux, pas été verbalisés.

En mars un prêtre avait écopé d’un rappel à la loi pour avoir célébré une messe, dans un camping privé en Isère, tandis que les treize fidèles présents avaient été verbalisés pour non-respect du confinement lié au coronavirus.