Coronavirus à Paris : L’AP-HP victime d’une cyberattaque dimanche

PAS LE MOMENT En pleine épidémie de coronavirus, les serveurs informatiques de l'Assistance publique/Hopitaux de Paris ont été la cible d'une attaque malveillante

G. N.

— 

L'AP-HP a été victime d'une cyberattaque dimanche 22 mars.
L'AP-HP a été victime d'une cyberattaque dimanche 22 mars. — Daniel Brown/Sipa USA/SIPA

En pleine pandémie du coronavirus, l'AP-HP (Assistance publique/Hôpitaux de Paris) a été victime d’une cyberattaque, révèle L'Express, une information confirmée auprès de 20 Minutes par une source policière. L’attaque a eu lieu dimanche 22 mars au matin.

« L’AP-HP a subi […] une attaque par déni de service (connexion massive) sur deux de ses adresses Internet, précise l’institution. L’attaque qui a duré une heure a été gérée par le prestataire de l’AP-HP et n’a jamais atteint ses infrastructures. » Face à cette attaque, « le prestataire […] a diminué les accès Internet ce qui a eu pour conséquence de bloquer l’accès externe à la messagerie, à Skype ainsi que l’accès externe aux applications de l’AP-HP ». En revanche l’informatique en interne n’a pas eu à souffrir de cette attaque.

L’Ile-de-France fortement touchée par l’épidémie

Pour mettre fin au méfait, « le prestataire […] a bloqué tous les accès hors Europe ce qui a arrêté l’attaque et a permis un redémarrage progressif des accès Internet », précise l’APHP.

Cette cyberattaque intervient alors même que l’Ile-de-France est la région la plus touchée par le Covid-19. Et si Martin Hirsch, le président de l’APHP, a assuré dimanche soir que les 35 établissements sous sa direction ne sont « pas à saturation », il a néanmoins affirmé : « nous avons encore besoin de renforts ».