Evry : Intervention policière à l’université pour une fausse alerte

PAS DE PANIQUE Un appel a fait état de la présence d’un homme armé au sein de l’université

G. N. et T. C.

— 

Les forces de police lors de leur intervention à l'université d'Evry, jeudi 12 mars.
Les forces de police lors de leur intervention à l'université d'Evry, jeudi 12 mars. — O. Gabriel

Il s’agissait donc d’une fausse alerte. « Une intervention par les forces de police est actuellement en cours à l’université d’Evry-Courcouronnes », a indiqué la préfecture de l’Essonne dans un communiqué. D’après une source policière, un périmètre de sécurité a été mis en place après que la police a reçu un appel faisant état de la présence d’un homme armé à l’intérieur de l’université.

« A titre préventif, la bibliothèque universitaire a été évacuée et une sécurisation a été réalisée autour des locaux universitaires », précise la préfecture. Des vérifications sont encours mais selon nos informations, il pourrait s’agir d’un canular. « Personne ne l’a vu », glisse une source proche du dossier. De fait la police nationale de l’Essonne a confirmé sur Twitter qu’il s’agissait d’une fausse alerte.

Une ambiance bon enfant

Présente sur les lieux, Kattalin Gabriel, professeure en géopolitique, assure qu’elle « n’était pas vraiment inquiète ». « Nous sommes sortis de cours vers 16h et les policiers nous ont confinés dans un bâtiment voisin de la bibliothèque universitaire », raconte-t-elle. Bloqués pendant un peu plus d’une heure, les étudiants et professeurs n’ont pas vraiment été informés. « On ne sait pas trop ce qu’il se passait, ça parlait sur Twitter d’une prise d’otage à la BU, mais ça paraissait assez aberrant », ajoute Kattalin Gabriel. A aucun moment il n’y a eu de signe de panique et l’ambiance parmi les étudiants était plutôt « bon enfant », témoigne la prof qui précise : « on a peu pris ça à la rigolade. ». L’alerte levée, chacun a pu rentrer chez soi.