Deliveroo : Des livreurs bloquent des « dark kitchens » à Courbevoie et Saint-Ouen ce week-end

MOBILISATION Cette opération coup de poing vise à demander de meilleures rémunérations

G. N.
— 
Les livreurs Deliveroo sont mobilisés pour obtenir une meilleure tarification, comme ici place de la République à Paris, le 10 août 2019.
Les livreurs Deliveroo sont mobilisés pour obtenir une meilleure tarification, comme ici place de la République à Paris, le 10 août 2019. — AFP

Une nouvelle étape dans la lutte sociale qui oppose les livreurs à Deliveroo. Le collectif des livreurs autonomes de Paris (Clap) avait appelé à une opération de blocage ce week-end pour réclamer une meilleure tarification. Etaient visées les « dark kitchens » de Courbevoie et de Saint-Ouen. Il s’agit d' « entrepôts […] où certains restaurants parisiens partenaires confectionnent les plats destinés aux livraisons à domicile, faute de place dans leurs cuisines », explique Le Parisien, qui a suivi le blocage samedi soir du site de Courbevoie. L’opération doit se poursuivre ce dimanche soir.


« Nous continuons les rassemblements sur les deux sites pour inviter les livreurs à prendre conscience de ce triste escalier, qui mène vers les bas-fonds de la rémunération », indique Jérôme Pimot, cofondateur du Clap, au quotidien régional. De son côté, et toujours dans les colonnes du Parisien, Deliveroo dénonce cette opération qui « empêche d’autres coursiers de pouvoir travailler et gagner de l’argent. Nous ne considérons pas ces actions comme représentatives, ni constructives ».

Le Clap appelle toujours au boycott de la plateforme « tant que Deliveroo n’aura pas répondu à [ses] revendications », notamment sur la tarification. Une action du même type avait d’ailleurs été menée le soir de la Saint-Valentin et avait entravé la livraison de plats.