Immobilier à Paris : « Les biens à 30.000 euros du m2 répondent à des caractéristiques très élitistes »

INTERVIEW A Paris, un studio de 30m2 a été mis en vente 945.000 euros… avant que l'annonce ne soit dépubliée 

C.Po.

— 

A Paris, des biens sont parfois vendus 30.000 euros du m
A Paris, des biens sont parfois vendus 30.000 euros du m — A. GELEBART / 20 MINUTES
  • Un studio sur le Champ-de-Mars était proposé à la vente à 945.000 euros.
  • Si le prix moyen à Paris dépasse les 10.000 euros du m2, il n’est pas rare qu’il double voire triple sur l’adresse, la vue ou les prestations proposées.

L’annonce, publiée sur Le Bon Coin, a provoqué un tel tollé qu’elle a finalement été retirée. Elle proposait à la vente un studio de 30 m2 au prix de 945.000 euros. Soit 31.500 euros du m2. L’appartement était certes propre et plutôt bien agencé, mais c’est sa localisation, sur le Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel, qui justifiait selon son propriétaire un tel montant. « Il ne partira pas à ce prix-là », a assuré jeudi au Parisien le patron de l’agence qui a publié l’annonce. Reste que dans la capitale, certains biens d’exception sont bien estimés à 20.000 ou 30.000 euros du m2, là où la moyenne se situe déjà à plus de 10.000 euros. Interview de Séverine Amate, directrice des relations publiques de Se Loger, dont dépendent notamment les sites Belles Demeures et Lux Résidence.

Quels types de biens peuvent atteindre 30.000 euros du m2 ?

Ce ne sont pas des studios ! Les biens à 30.000 euros du m2 répondent à des caractéristiques très élitistes : des adresses de prestige, des prestations très haut de gamme, une signature architecturale, des matériaux nobles. Une vue exceptionnelle sur la Tour Eiffel peut, par exemple, majorer le prix de 40 %. La proximité d’établissements scolaires réputés est également un critère important. A Paris, 0,07 % des biens sont en vente à plus de 35 millions d’euros. Evidemment, même dans le marché du luxe, cela reste une exception, la plupart des biens parisiens, tournent autour de 2 et 5 millions d’euros, mais ça existe.

Qui sont les acheteurs de tels biens ?

Ce sont souvent des Français qui cherchent une résidence principale même s’ils sont déjà multipropriétaires, ils possèdent souvent entre cinq et dix biens. Même si la notion de coup de cœur est importante, la plupart de ces acheteurs vont avoir une démarche d’investisseur. Ils vont réfléchir à la revente, à la plus-value possible. Le prix du bien n’est pas le critère principal, c’est plutôt son potentiel.

Le marché de l’immobilier de luxe se porte-t-il bien ?

Oui, le marché du luxe parisien reste très dynamique, les appartements s’ils sont au juste prix se vendent, quel que soit le montant. Les prix sur ce marché sont même en augmentation : +3 % au deuxième semestre 2019 à Paris. Dans l’hypercentre, ils sont en moyenne estimés à 17.000 euros du m2, contre 13.800 dans l’Ouest parisien et 12.000 euros dans l’est de Paris. Cette zone est néanmoins la plus dynamique de la capitale : les prix ont augmenté de 8 % à cette même période.