Champs-Elysées : A vous de choisir l’avenir de « la plus belle avenue du monde »

CONSULTATION Un projet visant à «réenchanter les Champs Elysées» à l'horizon 2030 est soumis aux commentaires du public

G. N.

— 

L'avenue des Champs-Elysées vue depuis la place de l'Etoile, telle qu'imaginée par le projet
L'avenue des Champs-Elysées vue depuis la place de l'Etoile, telle qu'imaginée par le projet — PCA-Stream

Comment rendre les Champs-Elysées aux Parisiens ? C’est à cette question que tente de répondre le projet « Vision 2030 » proposé par l’architecte Philippe Chiambaretta et son agence PCA-Stream, et présenté au public à l’occasion d’une exposition qui s’ouvre ce vendredi au Pavillon de l’Arsenal à Paris. Cette étude portée par le Comité Champs-Elysées qui rassemble les acteurs économiques et culturels du quartier part du constat de désaffection des Parisiens à l’égard de « la plus belle avenue du monde ».

Elle propose plusieurs solutions passant par la réduction de la place de la voiture individuelle via la piétonisation de la place de la Concorde, notamment. Un gros travail est également prévu pour transformer les jardins peu fréquentés du bas des Champs en « Parc Central » de 28 hectares, poumon vert et îlot de fraîcheur au cœur de Paris.

« Coconstruire avec les Parisiens »

Ce projet s’accompagne d’une consultation citoyenne lancée sur la plateforme make.org. Philippe Chiambaretta rappelle d’ailleurs l’importance de « pouvoir coconstruire avec les Parisiens, avec les usagers eux-mêmes, grâce cette démarche participative que nous avons lancée avec make.org ». De son côté, Jean-Noël Reinhardt, président du comité Champs-Elysées, se veut optimiste : « L’exposition et la consultation citoyenne nous permettront de faire en sorte qu’il y ait, à mon avis, plus de 100.000 Parisiens et Franciliens qui connaîtront en détail ce projet et qui pourront, à travers la consultation, le commenter, le faire évoluer. » A vous de juger.

Champs-Elysées: Histoire et perspectives, du 14 février au 10 mai, au Pavillon de l'Arsenal 21, boulevard Morland, 75 004 Paris, entrée gratuite