Coronavirus : Le défilé du Nouvel An chinois à Paris reporté

PRECAUTION Un premier défilé prévu dimanche dernier au départ de République avait déjà été annulé

G. N. avec AFP

— 

Le défilé du Nouvel an chinois l'an dernier, à Paris.
Le défilé du Nouvel an chinois l'an dernier, à Paris. — Emma PROSDOCIMI/SIPA

Le défilé du Nouvel An chinois prévu dimanche à Paris, où plusieurs cas de contamination par le coronavirus ont été confirmés, a été reporté, ont indiqué à l’AFP jeudi le maire du 13e arrondissement et une association organisatrice.

« La communauté chinoise n’a pas le cœur à la fête, la situation est trop compliquée avec ce qu’il se passe en Chine », a expliqué Jérôme Coumet, le maire du 13e où se déroule chaque année le grand défilé qui clôture les festivités du Nouvel An chinois. « Nous le reportons pour risque sanitaire et pour risque de psychose, a ajouté Sacha Lin-Jung, responsable de l’Association Chinois résidant en France (ACRF), qui organise le défilé. On ne peut pas organiser ce défilé dans la crainte car il y a trop d’inquiétudes et de stigmatisation à l’égard de notre communauté. »

Un report au printemps

Depuis plusieurs jours, les membres de la communauté franco-chinoise s’inquiètent de la stigmatisation et des amalgames xénophobes se propageant à leur encontre, sur les réseaux sociaux et dans la rue. Selon Sacha Lin-Jung, la communauté ne veut pas que le défilé « soit gâché par des insultes donc on veut laisser passer du temps ».

Ces festivités dans le 13e sont « emblématiques », souligne l’ACRF, car le quartier est le berceau de la communauté chinoise à Paris. Le défilé, qui rassemble chaque année des milliers de personnes, est reporté au « printemps », a assuré la mairie du 13e. Anne Souyris, adjointe à la Santé à la mairie de Paris, a évoqué de son côté auprès de l’AFP « un principe de précaution et de solidarité » car « c’est un événement où des centaines de milliers de personnes sont à proximité pendant plusieurs heures ». Même si « nous ne sommes pas à un niveau épidémique (pour le coronavirus, c’est uniquement de la prévention », a ajouté l’élue.

« Il ne faut rien ajouter à la psychose »

« Ça me paraît normal d’annuler, il ne faut rien ajouter à la psychose », a aussi réagi Taki Zhang, porte-parole du Conseil représentatif des associations asiatiques de France (CRAAF) qui regroupe une quarantaine d’associations, ajoutant que « c’est l’une des premières fois » que le défilé est annulé.

Le défilé d’ouverture des festivités prévu dimanche au départ de la place de la République avait lui aussi été annulé « afin d’éviter tous risques face à l’épidémie de coronavirus », selon un communiqué des associations organisatrices.