Neuilly-sur-Seine : Fromantin parie sur le privé pour ses Folies

AMENAGEMENT Un concours d'architecture va être lancé en mars, avant deux ans de travaux

David Blanchard

— 

Vue sur la Défense depuis le pont de Neuilly, le 22 janvier 2017.
Vue sur la Défense depuis le pont de Neuilly, le 22 janvier 2017. — Renard Houpline/SIPA

On ne sait si vous avez déjà tenté l’expérience de l’avenue Charles-de-Gaulle à Neuilly-sur-Seine en tant que piéton, mais il y a moment plus agréable… Jean-Christophe Fromantin, le maire divers droite, souhaite transformer complètement cet axe, qui prolonge les Champs Elysées, et mettre fin à ce qui ressemble à une autoroute urbaine.

Après avoir annoncé la construction de pavillons au printemps dernier, le projet entre dans une nouvelle phase avec le lancement en mars d’un concours d’architectes pour la construction de ces 23 bâtiments, d’une cinquantaine de mètres carrés, des folies selon la terminologie architecturale. Chacune sera financée par un mécène, qui en sera maître d’ouvrage. « Le mécène choisit son architecte, qui doit donner à sa folie une inspiration culturelle française tout en étant avant-gardiste, indique Jean-Christophe Fromantin à 20 Minutes. Elles doivent aussi respecter des codes environnementaux : être à énergie positive, connectées, polyvalentes… »

Les 23 sites accueilleront une exposition culturelle annuelle, mais pourront aussi servir à des opérations de mécénat ou devenir des boutiques éphémères. De quoi intéresser « des entreprises de retail, de matériaux ou des acteurs immobiliers », assure le maire. Quant aux choix, ils se feront « selon la qualité des bâtiments », promet-il.