Coronavirus : Le défilé du Nouvel an chinois annulé à Paris

PRECAUTION Les associations chinoises qui organisaient le défilé ont préféré annuler l’événement afin d’éviter tous risques face à l’épidémie de coronavirus

G. N. avec AFP
— 
Le défilé pour le nouvel an chinois en 2019.
Le défilé pour le nouvel an chinois en 2019. — Emma PROSDOCIMI/SIPA

Les festivités du Nouvel an chinois qui devaient se tenir dimanche à Paris ont été annulées, a indiqué dimanche Anne Hidalgo, la maire de Paris, où deux des trois cas confirmés de coronavirus en France sont hospitalisés. « J’ai rencontré hier la communauté chinoise de Paris qui a souhaité annuler elle-même le défilé prévu cet après-midi place de la République », a déclaré la maire sur Europe 1/Les Echos/Cnews, précisant que « c’est le principe de précaution qui prime ».

« Les représentants associatifs chinois se sont réunis cet après-midi [samedi] au siège de l’association des Chinois résidants en France, indique un communiqué des associations organisatrices. Face à l’épidémie du coronavirus, afin d’éviter tous risques, il a été décidé, avec l’ambassade de Chine en France, d’annuler la célébration du nouvel an chinois prévue place de la République. »

Anne Hidalgo n’a pas précisé si les autres festivités programmées un peu partout dans la capitale ces prochains jours seraient annulées, notamment le grand défilé prévu dimanche 2 février dans le 13e arrondissement, là où une grande partie de la communauté chinoise vit à Paris.

Des préparatifs de deux mois

Le défilé devait quitter ce dimanche à 14h la place de la République pour descendre rue du Temple et rue de Turbigo, dans le 3e arrondissement. L’événement avait été préparé depuis deux mois par les associations chinoises. Samedi, premier jour de l’année du rat, un petit cortège avait défilé rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris avec un dragon, quelques danseurs et musiciens et devant une centaine de touristes, avait constaté une journaliste de l’AFP.

Trois cas positifs au coronavirus chinois ont été annoncés vendredi soir en France, deux à Paris et un à Bordeaux, les premiers en Europe. Tous étaient récemment arrivés de Chine et avaient séjourné à Wuhan, la grande ville où cette nouvelle infection est apparue en décembre. Près de 2.000 personnes ont été contaminées en Chine, où 56 sont mortes, selon le dernier bilan officiel dimanche.